lundi 23 juin 2014

Lettre à Mr David ROBO, dynamique maire de VANNES


Partie d'une photo de François Le Divenah,  de VANNESMAG n° 88 

Monsieur le Maire,

Vannes est assurément la ville où j’aurais aimé pouvoir rester.

Mais, des fous furieux en bande organisée ne supportaient pas cette perspective  et ont instauré un système de terreur par la torture pour me le prouver.

La torture a consisté à utiliser des appareils ou armes à énergie dirigée  entreposés chez des voisins chargés de les mettre en action.
Cette énergie dirigée est parfois diffusée (ELF) , parfois  pulsée et directionnelle .
Cette énergie parfois de type micro-ondes , parfois de type sonique portée par laser , traverse les murs, les planchers  en visant la tête ou des parties du corps repérés par un autre système qui permet de détecter la position d’une personne dans son appartement.

En tant que premier magistrat de cette ville , je vous avais envoyé un courrier pour vous en aviser et vous mettre en garde contre des pratiques  criminelles qui déshonorent votre ville.

Je n’avais pas eu de réponse .

Votre service de courrier avait sans doute, tel celui de Monsieur le  Président de la République , jugé mon propos irréaliste ou farfelu, ne prenant pas ainsi  la mesure du danger qu’il faisait courir  aux citoyens de cette ville, susceptibles d’ être victimes de ce type de criminalité cachée , selon la fantaisie ou la hargne  des réseaux criminels  opérants.

J’ai habité successivement 9 Boulevard du colonel Remy appt 4 et 1 rue  Mgr de Pancemont appt B23.

Les hébergeurs  et utilisateurs de ce  matériel électronique invalidant,  habitaient et habitent  juste au-dessus.

Dans cette situation ignorée et non traitée, des escrocs se sont ligués pour en tirer profit.

Les services de l'Etat , arguant du fait que ce cas n'est pas répertorié, ont refusé la  prise en charge  ou gratuité d'une taxe d'habitation payée pour un lieu de torture  organisée par une  bande  locale et criminelle..

Sachant l’attention que vous portez au bien-être des gens honnêtes et l’importance que vous accordez aux relations citoyennes courtoises  , je vous transmets de nouveau ici,  l’information de cette  très préoccupante  réalité qui n’avait pas été suivie de mesures appropriées pour la faire stopper  : un réseau criminel, doté d’armes à énergie dirigée,  torture des êtres humains sans relâche ,  dans leur appartement , dans leur lit, dans votre ville.  
 

Avec mes salutations navrées. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.