dimanche 28 septembre 2014

DA 807 LM (56)


Ceci est l’immatriculation d’un jeune crétin qui faisait du harcèlement de repérage, dans sa jolie petite voiture bleue,  le  dimanche 28 septembre vers 1h du matin.
La technique est assez habituelle et comme suit 
Dès mon installation pour le nuit  dans ma voiture, le matraquage d'ondes commence et s'accélère très vite ,  m’obligeant à me déplacer. 


Cela me permet à chaque fois de noter, des voitures , moteur en marche  , positionnées  de préférence aux carrefours, warning «  ON  » . Les plus malins  de ces harceleurs-là, décollent de leur stationnement après avoir laissé passer au moins deux voitures , et se relaient ensuite  pour un suivi. 
Les poursuites suivantes , par des ados, donnent souvent l’impression d’un flashmob   : un jeu de repérage de ma voiture . Pour cela les participants partent comme des fous et sillonnent le quartier, souvent les uns derrière les autres, à la recherche du véhicule désigné. Cela permet aussi de donner une positionnement GPS ou autre. Car les tirs d’ondes commencent très rapidement.
Le repérage  pour ces tirs d'ondes nocturnes , semble être fait également par des taxis. 
 Les ouiquendes, avec les ados joueurs,  sont en cela, encore plus pénibles que les autres nuits.
Ce matraquage d’ondes  est ressenti quelque soit mon emplacement à l’intérieur de la voiture   : siège conducteur, siège passager ou siège arrière et même en position «   chien de fusil   » , alors que  la tête devrait  être  hors d'atteinte d'un tir sur les vitres 
La nuit dernière,  les sensations suites à ces tirs d’ondes avaient été  de deux sortes   :
  • - Cisaillement du cerveau et des poumons, 
  • - Chaleur intense de type lance flamme . Ces tirs-là sont de l’ordre de la     femtoseconde et visent le sommet de la tête.
Certains tirs  de la 2ème catégorie , semblent également faits au passage d’un véhicule, donc sans doute   par une sorte de pistolet . Ce qui pourrait même évoqué la présence de deux groupes criminels complémentaires ou différents.
Je n’ai expérimenté de tir à balle réelle  sur le véhicule dans lequel je me trouvais, qu’une seule fois   : à Montréal (Canada) . Le véhicule avait morflé.
En France   : c’est mon cerveau , ma santé et ma vie entourée de crétins  sans intérêt, qui paient ce prix-là.
Cette nuit du 28 septembre, ce harcèlement criminel était bien sûr destiné à empêcher tout repos , même dans mon véhicule. 
Car dans ma chambre, nuit et jour, J-J Walti , de son 5ème étage, fait très exactement et toujours la même chose de façon obsessionnelle : des tirs d'ondes à la verticale de mon lit quand je m'allonge  .
En septembre 2013, il m'avait annoncée qu'il était plein aux as.
Le crime paie bien , semble-t-il.
Encore une fois, ce qui est décrit comme des TIRS n'est pas de micro-ondage «  d'ambiance  » Il s'agit de propulsions d'ondes brutales, et souvent rapides et   plutôt précises .
Depuis quelque temps, un micro-ondage «  d'ambiance «   s' est  malgré tout ajouté, ici,  au premier phénomène.
Mais cette nuit de poursuite du 28 -9  avait aussi et sans doute deux autres buts   :
M’épuiser, en empêchant le sommeil,  certes.
M’éloigner le plus possible pour que je ne revienne pas tout soudain chez moi.
En m'éloignant ainsi , l’organisation criminelle  de cette histoire se donnait la paix et le temps de fouiller mes affaires ou bricoler mon matériel. 
Car il y avait effectivement eu violation de mon domicile avec des clés copiées, pendant mon absence.  
Et on sait, par lui-même,  que J-J Walti  possède des copies des clés de mon domicile , frauduleusement obtenues,  depuis longtemps  . Il se trouve , en plus, que des résidents de cet immeuble se sont , aussi, appropriés  mon trousseau de clé pendant 48H. 
Lors de cette violation de domicile nocturne, deux copies de plombs à usage unique semblaient avoir été utilisées. Provocations de  manifestation de l' intrusion , en prime .
Les violeurs avaient  ainsi pu fouiller mes affaires ou bricoler mon matériel . 
A la lecture de blogs divers et par croisement d'observations, on pourrait déduire , que nombres d'appareils transformés en armes à projection d'ondes  , sont  aussi des objets du quotidien  modifiés.
Mais, pour prendre un accès à une messagerie, et savoir tout ce que fait ou a fait une cible et pouvoir la contrer,  les services spéciaux ou la police avaient l’habitude de demander les mots de passe à Apple ou Google . Ces derniers ne les stockent plus. 
Il faut donc , pour ces obsédés  de l'info. et de détournements ou retournements en tous genres,  trouver d'autres moyens.

Depuis une dizaine de jours , un prétendu message de Google, m’ordonnait d’ouvrir un fichier envoyé par ses services  . Le dernier portait comme sujet   : CONTRÔLE
Réponse  :  poubelle   !
Mais, comme rien n’arrête ce groupe faschiste    qui viole, vole, et  torture, des délégués étaient tout simplement passés se servir, et/ou bricoler mes affaires ,   en organisant  ma fatigue et mon éloignement.
Et comme ce matin vers 8h, j'étais toujours dans ma voiture, j'avais eu droit à une bouffée d'ondes bizarre suivie immédiatement d'une très vive et longue  piqûre dans la chaire du gros orteil. 
Insupportable, car il n'y a rien à faire pour calmer cette sensation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.