mardi 4 novembre 2014

Expériences scientifico-militaires


Les extraits ci-dessous concernent  les problèmes  induits par de nouvelles technologies actuellement aux mains de scientifiques et de militaires, apparemment sans contrôle , ni limite , et sans aucun respect  des lois , ni des êtres humains qu'ils transforment en proies consommables. 

Les phénomènes décrits, conséquences d'expériences,  sont mal connus du grand public . Ils  le sont, semble-t-il ,  tout autant  d'une grande partie du  corps médical en général, voire de psychiatres  et qui continuent malgré tout à appliquer leur faillible "grille de lecture " habituelle 

Les extraits présentés , sont un choix personnel , comme les termes surlignés . Ces extraits   proviennent de : 


" Un usage plus dérangeant est le système développé pour manipuler et perturber le processus mental humain en utilisant un rayonnement à fréquence radioélectrique pulsé et leur usage en tant que dispositif pour engendrer des effets négatifs sur la santé et la pensée humaines. La victime, la cible civile innocente est accrochée et incapable d'esquiver la menace en se déplaçant. Le faisceau est appliqué depuis l'espace.
Le développement de la course aux armements au cours des derrières décennies depuis la guerre froide a comporté des armes psycho-électroniques en tant que catégorie stratégique majeure dont le but ultime est de pénétrer le cerveau et l'esprit. Sans être annoncée, sans être débattue et largement non reconnue par les scientifiques ou les gouvernements qui les utilisent, la technologie pour pénétrer et contrôler les esprits à distance a déferlé sur nous. Les seuls témoins qui parlent de cette terrible technologie et de ses implications révoltantes pour l'avenir, sont les victimes elles-mêmes et ceux à qui on a confié la tache de diagnostiquer les maladies mentales essaient de les réduire au silence en catégorisant leurs preuves et récits comme symptômes de schizophrénie tandis que les dispensateurs de mutilation psychique et de souffrance programmée continuent leur ouvrage, avec assistance et sans résistance....
Il est nécessaire d'insister sur le fait qu'à présent, les victimes n'ont même pas les moyens d'obtenir l'attention médicale sur les effets des rayonnements de ce ciblage. Déni de crédulité d'être utilisées comme des cobayes humains, poussées au suicide par l'effondrement de leur vie, elles sont traitées comme des malades mentaux – au mieux considérées comme de 'tristes cas'. Puisque la présence d'un « autre » permanent dans son esprit et son corps est par définition un acte de cruauté la plus intolérable, les gens qui sont forcés de le supporter et qui refusent d'être brisés par cela n'ont pas d'autres options que de se transformer eux-mêmes en activistes, leur vie consumée par la bataille contre de telles atrocités, leur énergie dirigée à alerter et informer le public de choses qu'il ne veut pas entendre ou comprendre sur les forces du mal à l'oeuvre dans leur société.....
Dans les années 1980, le neuromagnétomètre a été mis au point, il fonctionne comme une antenne et pouvait contrôler les tracés émergeant du cerveau. (Dans les années 1970, les scientifiques ont découvert que des impulsions électromagnétiques permettaient au cerveau d'être stimulé à travers le crâne et d'autres tissus, ainsi il n'y avait plus besoin d'implanter des électrodes dans le cerveau.) L'antenne, couplée à un ordinateur, pouvait localiser les points du cerveau où les évènements cérébraux se produisent. L'ensemble du produit est appelé magnétoencéphalographe.....
Pendant ce temps l'objet, la proie, dans une tentative non seulement de survie mais aussi dans un effort désespéré d'alerter ses concitoyens sur ce qui se passe, tente de se tourner vers un physicien quantique, un chercheur en politique, un détective légal, un activiste, un neurologue, un psychologue, un physiologiste – son propre docteur puisqu'il ne peut pas connaître quels effets ce traitement délirant peut avoir sur son corps, sans parler de son esprit. Il y a toujours de nouvelles méthodes pour essayer ce qui pourrait s'avérer utile dans la recherche de trouver des moyens de mettre hors de combat ou détruire les opposants – air injecté dans le cerveau et les poumons, lasers pour renverser ou aveugler, faisceaux de particules, ondes sonores, ou n'importe quelle combinaison d'énergie pour diriger, déstabiliser ou contrôler.....
Si les gouvernements persistent à dissimuler l'étendue de leur capacité d'armement dans les intérêts de la défense; ils laissent aussi leurs citoyens désemparés du droit de protester contre leur déploiement. Beaucoup plus inquiétant, ils laissent leurs citoyens exposés à leur déploiement par des organisations sans pitié dont les soucis sont exactement l'opposé de la démocratie et des droits de l'homme.....
L'entrée calculée et technologique dans l'esprit d'une autre personne est un acte de barbarisme monumental qui annihile – peut-être en tripotant un cadran – l'histoire et la civilisation du développement mental de l'homme. C'est plus qu'un abus aux droits de l'homme, c'est la destruction du sens. Pour n'importe qui qui est forcé dans l'enfer de vivre avec un violeur mental invisible, l'effort pour rester sain est au-delà de la portée d'endurance tolérable. La capacité imaginative de l'esprit ordinaire ne peut pas en cerner l'horreur. Nous avons tenté de mettre fin aux expériences des Nazis dans les camps de concentration. Nous avons maintenant la perspective d'un contrôle systématique autorisé par des hommes qui donnent des instructions par communications satellites de détruire les sociétés pendant qu'ils conduisent de nouvelles Jaguar et Mercedes et vont à l'opéra......
Il est essentiellement question d'humiliation et de dépossession de pouvoir. C'est une manifestation de colère exprimée par ceux qui craignent l'impuissance avec une telle terreur que tous leurs efforts sont dirigés à émasculer et détruire le terrifiant rival de leurs fantasmes inconscients. Dans cet apocalypse de l'esprit, la figure punitive jaillit comme des entrailles de la scène d'opéra et cette fantasmagorie s'exprime à une échelle mondiale. Ces hommes peuvent être assez fous pour croire qu'ils créent un « ordre mondial psychocivilisé ». Pour quiconque a étudié les enfants traumatisés, cela résonne plus comme la repromulgation de l'inconscient, renforcée par une vie dénuée de capacité d'identification empathique, comme les obscénités de l'enfant abusé et abuseur dans la garderie sauvage. Les autres personnes – qui étaient pour eux comme des Action Man à démembrer ou des Barbie à souiller de manière obscène – deviennent aussi vides de sens dans leur humanité que des pixels sur un écran......
Bien que l'entrée forcée dans un esprit est par définition obscène, une évaluation abrégée des effets que les gens à l'esprit envahi décrivent atteste de la nature perverse des expériences. Des bruits bizarres sont émis par le corps, un corps connu assez bien par son propriétaire pour reconnaître les bruits comme extrinsèques ; de l'air est pompé à l'intérieur et hors des orifices comme par une pompe à vélo. Graduellement, le répertoire est augmenté – élancements et spasmes aux yeux, nez, lèvres, tics étranges, maux de tête, sifflement dans les oreilles, obstructions dans la gorge, pression sur les intestins et la vessie causant de l'incontinence ; picotement dans les doigts, pieds, pressions sur le coeur, le souffle, vertiges, problèmes oculaires menant à une cataracte, yeux et nez qui coulent ; accélération du rythme cardiaque et augmentation de pression au coeur et à la poitrine ; affections respiratoires et poitrinaires menant à une bronchite et à la détérioration des poumons ; migraines atroces ; être réveillé la nuit, parfois avec des secousses terrifiantes ; insomnie, niveaux intolérables de stress de la perte de sa propre intimité....
  • Car il pourrait bien y avoir d'autres armes de destruction massive qui sont développées et pas si loin de chez nous, des armes qui, en étant même plus difficiles à localiser, sont développées de manière invisible, sans obstacle, sans tenir compte de nous, en utilisant les êtres humains comme des bancs d'essai. Comme l'ESP, les méthodes utilisées sur les humains n'ont pas été détectables en utilisant l'équipement de détection conventionnel. Il est probable que les signaux utilisés font partie d'une physique inconnue des scientifiques sans le plus haut niveau d'autorisation de sécurité. Ignorer les preuves des victimes, c'est nier, peut-être avec des résultats catastrophiques, les seules preuves qui pourraient autrement mener les défenseurs de la liberté à devenir vigilants au développement de nouvelles méthodes effrayantes de destruction. Les groupes terroristes manipulateurs comme les gouvernements, ces forces sinistres et dissimulées pourraient bien être reconnaissants de la dérision professionnelle des victimes et de l'ignorance du public. "
Voici en complément deux vidéos avec  Barrie TROWER, ex-agent du MI5 britannique et devenu lanceur d'alerte


http://www.youtube.com/watch?v=UhcuSEHVOSM ( Barrie Trower mind control)
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.