jeudi 20 novembre 2014

Ondes scalaires -


Pour montrer la différence entre onde scalaire et onde électromagnétique PASCUSER *(1) propose cette présentation claire  :

Une onde scalaire serait  donc le produit de la superposition d’une onde EM convergente et d’une contre onde EM divergente de même fréquence et de même énergie mais déphasée de 180 ° en terme de temps  . Cette superposition d'ondes augmenterait leur énergie et leur amplitude faisant même monter l'énergie et la fréquence d'ondes à "faible énergie" .
Dans l'article "Les ondes scalaires , la lumière qui nourrit et qui guérit ", le Dr vet Hervé Janecek   dit ceci "Les ondes scalaires sont des ondes de nature électrique et de type longitudinal ; ce qui veut dire que leur direction de propagation est orientée dans le même sens que le champ électrique créé ; par extension, la dénomination « scalaire » a été donnée à toutes les ondes de différentes natures (mécanique, mentale) mais de type toujours longitudinal, avec une progression dans l’espace en vortex et non en sinusoïde. "


Le Dr vet Hervé Janecek  illustre son propos avec le tableau suivant  et qui montre une caractéristique importante des ondes scalaires : leur très forte pénétration. Elles traversent TOUT ou presque.


 Dans la vidéo suivante , à 29'30" , le journaliste qui interroge Barrie Trower rappelle  également que les ondes scalaires traversent aussi les cages de Faraday.  

On trouve cette même explication du pouvoir de pénétration des ondes scalaires  dans un article* (2)  traduit par José Frendelvel  en ces termes 
"Les ondes ordinaires (excepté pour les très basses fréquences) seront mises à la terre  par le bouclier Faraday, et ne pénètreront pas la cage. Donc ces ondes EM normales ne peuvent pas entrer dans la cage et apparaître au dessus de l'aimant, elles ne seront pas détectées. Les ondes EG scalaires, à l'inverse, pénétreront dans la cage puisqu'elles ne se couplent pas avec les électrons conducteurs dans le métal de la cage" 
 C'est ce que rapporte également le Dr ( vet) Hervé Janecek  quand il précise :
  " Ces ondes électriques de type longitudinal se propagent dans l'espace à vitesse variable en vortex ….elles sont soit plus rapides que la lumière ….soit moins rapides….elles sont émises à faible puissance et réceptionnées par résonance, avec un rendement souvent supérieur à 1. Il n'existe donc pas de diminution de la puissance du signal avec la distance comme pour l'électromagnétisme et celui-ci est reçu par l'antenne réceptrice, même si l'émetteur est placé dans une cage de Faraday."
Plus loin , il ajoute aussi : "La pensée est aussi une onde qui traverse les cages de faraday, qui est émise à faible puissance, et enfin qui peut être reçue par résonance quelque soit la distance entre 2 personnes, l'une qui émet et l'autre qui reçoit ! Du fait de ces propriétés, la pensée est de nature longitudinale et sa propagation en vortex a été supposée très tôt par les chercheurs russes (voir les ondes de torsion comme émanation de la conscience), ceci étant confirmé sur des bases de physique fondamentale très solides par le Pr Meyl."
Dans leur relation avec le temps , - peut-être mon petit bout de preuve de leur utilisation dans mon histoire - , les ondes scalaires sont   décrites  par  PASCUSER *(1) dans la rubrique Lien avec le temps ainsi : 
"Les ondes scalaires agissent sur le temps, car elles modifient la "vitesse" du temps. elles changent la densité du temps, et les effets peuvent être mesurables effectivement avec des générations d'ondes scalaires concentrées en un point de l'espace. Les ondes scalaires courbent en effet l'espace-temps."

"Dans un autre document, Bearden parle d'une expérience de production d'ondes scalaires qui a perturbé l'écoulement du temps pendant plusieurs jours: les horloges, qu'elles soient électroniques ou mécaniques avançaient parfois plus vite, parfois, moins; le temps que la matière réémette la totalité des ondes scalaires en trop plein qu'elle avait absorbée; pour que la situation redevienne normale."

 A titre perso. en mars 2014, tout soudain, l'horloge d'un de mes détecteurs s'était mise à lambiner. Elle donnait la même heure pendant plusieurs minutes. Pendant ce temps perdu, l'enregistrement de fréquences et de champs électromagnétiques avait continué de progresser seul, avec sa diversité régulière d'informations.  
Le fabricant du détecteur, sollicité , avait fait sa révision sans trouver de défaut. Il avait évoqué un élément extérieur inconnu . 
Les ondes électromagnétiques conventionnelles semblaient exclues comme cause des perturbations notées. 
Elles auraient , paraît-il, tout bousillé d'un coup: toutes les informations et l'appareil, laissant  en plus des traces et des preuves.
Ce phénomène du temps qui prend son temps s'était reproduit le 14 novembre 2014,  comme suit:

colonne de gauche : le temps qui traîne
colonne de droite : le CEM détecté et enregistré toutes les 10 "
Selon le même  processus que précédemment seul le temps était affecté. Les autres informations s'étaient consciencieusement inscrites. Normalement.
Comme par hasard , mais pas vraiment, cela s'était produit peu après la mise en ligne du mien article évoquant pour la première fois (de mémoire) les ondes scalaires * (3 ) .  
Et l'hyper-réactivité de mes poursuivants masqués,  s'était sans doute manifestée ainsi par cette réponse . Selon leur tradition.  
Une éventuelle autre explication  d'utilisation d'ondes scalaires pourrait être l'actuelle cuisson de plantes des pieds , la nuit , dans ma voiture , pieds au plancher . 
Cela  supposerait simplement un objet  faisant fonction d' antenne/réceptrice et planqué sous la carrosserie de ce véhicule. Un véhicule  que se sont appropriés policiers et voyous avec autant d'aisance * (4).
Par ailleurs et aussi  , en l'absence de micro-ondage détecté récemment, il resterait à expliquer la cuisson des pieds dans le lit. Et pire ,  le chauffage des packs de gel censés les  protéger. 


Ceci est un pied habillé pour la nuit. En pyjama , en quelque sorte. 
Le bandage maintient des packs de gel qui avaient protégé  des ondes … parfois..., un peu . Et patatras , ça ne marchait plus. Pire . Le contact du gel devenu brûlant était en plus insupportable.
En guise d'explication , il fallait peut-être penser à ceci :

montrant que  deux faisceaux d'ondes scalaires  génèrent un champ électrique puissant à leur intersection . Ce qui pourrait être   de nature à chauffer autant la plante des pieds que les packs de gel.
Sous toute réserve. 
Enfin , pour compléter cette apparente utilisation d'ondes scalaires et cette fois  sur les nerfs des pieds  comme noté dans un mien  récent article * ( 3)  , il faut noter  aussi ce qu'en dit le Dr Hervé Janecek  
La circulation d’une onde électrique le long d’un nerf se fait par une onde longitudinale passant au travers de l’isolant en forme de bobine Tesla qu’est la gaine de Schwann."
Les ondes scalaires sont des ondes longitudinales.

 Il faut noter aussi , toujours selon le Dr H. Janecek  que :   "avec les composants électroniques d’aujourd’hui, il est possible de produire ce vecteur scalaire avec une tension très faible de l’ordre de 2 Volts "
*(1)
*(2)

* (3)
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/11/torture-ici-et-ailleurs.html

* (4) 

Du Dr vet Hervé JANECEK
La lumière et les ondes scalaires , leurs applications thérapeutiques 
Les ondes scalaires , la lumière qui nourrit et qui guérit

On peut voir  aussi

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.