mercredi 4 février 2015

Colloque et harcèlement électronique



Il s’agissait d’un colloque sur la protection des lanceurs  d’alerte. Il avait lieu dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale, salle Colbert.

Le nuit précédente à Paris avait été une nouvelle épreuve , preuve de la  participation criminelle de J-J Walti. 

L’atmosphère  de ma pièce avait été saturée de CEM*. A  2h du matin,  la machine de J-J Walti  qui propulse des ondes par tirs directionnels  à travers les murs et le plancher, avait été placée à l'aplomb du lit,  au niveau des reins . Les ondes avaient une nouvelle fois empli   l’estomac brûlé  et les intestins   gonflés comme des baudruches,  et douloureux .

Comme d'habitude, également  tout changement de place avait été  vain. La machine à invalider des êtres humains, confiée  à J-J Walti , à l'étage au-dessous , avait réussi   à m'atteindre aux quatre coins de la pièce. Les ondes , lors des changements de place visaient la tête. Comme toujours et  récemment  en province. 

Au colloque ,  entre deux tables rondes,  dans l’intervalle des 10 minutes de diversion et détente   pour les jambes ,  je m’étais endormie  à ma place.

 Et vlan. Un tir d'ondes  dans le bras droit  l'avait  fait bondir dans une  monstrueuse quenelle. Ce qui   avait fait  éclater de rire un observateur. 



Celui-ci était l'auteur du tir, fait avec un portable. L'individu ne portait pas de badge. Nous , oui.



Il était resté coi, montrant qu'il ne connaissait  sans doute pas la violence provoquée par  son portable et son application.….qui n’était peut-être même pas à lui. 

Harcelée , dans l'enceinte de l'Assemblée Nationale! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.