lundi 28 septembre 2015

Les tirs des A201 et A221

Tous les bricolages ou  changements de méthodes et de matériels destinés à parfaire la torture par ondes pulsées , sont bien évidemment  le signe d’une criminalité rampante  , cachée, généralisée  et  protégée. 
Certaines manigances  d’adaptations,  dans l’histoire  présente,  avaient  été caricaturales , comme à Vannes (56)  ou aux Sénioriales (85). Elles prenaient toutes en compte des informations écrites sur ces blogs . Elles montraient , détections à l'appui,  la réalité de  l'organisation criminelle désignée

Ici, et de nouveau  l’acharnement des désoeuvrés inconnus du A201 et A221,  pétris de haine  vengeresse   et systématique  reste une  spectaculaire représentation de ce qui avait été appelée en anglais " the banality of evil"

A ce stade, il est cependant  intéressant de noter une expérience complémentaire faite ce jour, au milieu des tirs incessants  venant du dessus et  surtout du dessous. Les conclusions de cette mini expérience tendent  à montrer le type de signal utilisé par l'A221 et par son appareil camouflé près de son TV.

Pour cette détection, trois appareils avaient été utilisés simultanément
  • - L’EEG avec la fonction « alerte » ( outbreak) qui indique en temps réel   à l’appareil  qui l’enregistre , une sensation de souffrance aigüe du cerveau 
          - Un détecteur configuré  entre 10 MHz et 300 MHz
  • - Un second détecteur qui enregistrait les fréquences  actives entre 300 MHz  et 6 GHz 
Après 1h1/2 d’enregistrement ,  la   comparaison des données avaient  montré que les "alertes" indiquant la souffrance du cerveau  correspondaient au moment où l’intensité de  puissance de la fréquence 60 MHz passait  brusquement de -54 dBm 


à – 47 dBm ainsi. 


Un peu plus tard,  la fréquence 40 MHz avait pris le relais.



Le système WiFi des voisins avaient été actif non stop pendant toute  cette expérience. Certains signaux qui couvraient un spectre allant de 800 MHz à 2600 MHz avaient également , à plusieurs reprises , correspondu à des décharges électriques dans le  cerveau. Sans souffrance aigüe. Donc sans alerte

En soirée, les tirs venaient de nouveau de l’appartement du dessous A 201, où défilent différents tortionnaires volontaires.
Les tirs   étaient, comme à l’habitude  incessants,  et programmés pour empêcher le sommeil . L’intensité de puissance  du signal repéré agressif  était  de l'ordre de - 35 dBm donc plus  élevée . 


Les fréquences concernées étaient ainsi 



Comme d'habitude, j'étais passée d'une pièce à l'autre. Les tirs venant du dessous avaient toujours suivi, montrant une obsession criminelle active.
Trois matelas avaient été superposés sur les 4  plaques de métal et autres épaisseurs de mylar, avec en sus la tente de faraday. Les tirs avaient systématiquement augmenté en intensité.
Ils  avaient visé la tête et la cage thoracique , coupant la respiration et affolant le rythme cardiaque. Avec au final, l'impression que les poumons allaient imploser.


Le malade mental du  A201  et sa machine à tuer les femmes seules , dans leur appartement,   n'avait aucune limite.
Il avait été écrit dans la lettre aux chercheurs de l'Institut du cerveau, que ces tirs visant la tête donnaient envie de hurler à chaque fois. C'est le but, pour pouvoir dire et faire croire que la victime/cible de ces horreurs est folle et qu'il faut l'enfermer.
Il faut savoir aussi que  certains policiers sont prêts à collaborer en ce sens avec l'organisation criminelle ici décrite.
Une convocation bidon par Mr Rameau, au commissariat de Paris XVème où l'on ne se gêne pas pour insulter aussi les victimes , l'avait dit explicitement .

Ici, en plus, parce que les oreilles étaient également affectées par ces tirs et à cause des informations des fréquences de résonance de la cochlée comme  ci-dessous




et  avec , en plus, en mémoire le fait que j'étais  devenue sourde après une nuit de tirs dans la tête , par  WALTI, Paris XV, homme de main de De Certaines, 
une recherche complémentaire avait été faite,  entre 200 Hz et 20 KHz, pendant toute la nuit
Elle avait donné ceci : 3 microTesla sur 200 Hz uniquement.



A toutes les cibles , victimes de ces réseaux criminels protégés, il faut rappeler la nécessité de témoigner et aussi de se regrouper pour échanger les informations cohérentes et  les expériences .

Le prochain grand rassemblement international et annuel  aura lieu à BERLIN . Toutes les informations sont actuellement sur le site de Peter MOORING :  www. stopeg. com




                                                      


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.