samedi 16 janvier 2016

HCE- Banalisation du harcèlement électronique

Dans notre environnement  professionnel ou privé , chacun sait qu’il existe de nombreux outils permettant  la surveillance des communications  , des ordinateurs et autres. Cela se fait grâce à  des mini caméras cachées  qui surveillent les activités des uns ou des autres et sont , au mieux, censés aider au contrôle qualité ou  à améliorer la sécurité. 
Certaines personnes font cependant état d’une surveillance anormale  qu’elles nomment harcèlement.
Et en effet, la plus part des technologies existantes peuvent être détournées intentionnellement pour harceler et mobiliser l’attention de la cible, induisant par la-même une apparente forme de paranoïa qui peut aussi se transformer en réel problème.

La vidéo qui suit est destinée à montrer et expliquer comment se fait souvent ce harcèlement.

Les interprétations de situations de vols d'informations cérébrales de cette vidéo expliquée,  seront  difficilement crédibles pour ceux qui découvrent le harcèlement électronique  Ces situations aux apparences banales ou fortuites  peuvent, en effet ,  sembler normales et être comprises  autrement   . 
Ainsi  un utilisateur de téléphone cellulaire peut simplement changer la direction de son appareil pour une meilleure lecture de l'écran  sans reflet , pour se détendre le bras ou l'articulation un  peu crispée etc...
Quelque soit l'impression première, Il est cependant, conseillé de regarder cette  vidéo explicite  jusqu'au bout , pour voir ce que sont ,  et comment sont faites,  certaines  agressions  d' individus ciblés  et d'autres,  par sons ou micro-ondes,  et qu'elles en sont les conséquences . 

Une anecdote de ma vie de victime rappelle les gestes  montrés dans la  présente vidéo . Mon interprétation avait été différente. Comme suit.
La conférence de Boris Cyrulnik était prévue dans l'amphithéâtre de la faculté de médecine. Les téléphones portables allumés étaient interdits.
Les premiers rangs de l'amphi étaient remplis de malvoyants et de moitié sourds. J'y étais, captivée par le sujet et l'homme à l'humour discret.
Au bout d'un moment, avaient commencé des mini vertiges, suivis de piqures  sporadiques sur la nuque, puis sur toute la boite crânienne. J'avais piqué du nez à plusieurs reprises, avant de déconnecter, en état de torpeur générale. Je ne comprenais plus rien. Il y avait de la confusion mentale en formation.
Et j'avais fini par me retourner. Juste derrière moi, au niveau de ma nuque, un homme d'une trentaine d'années , avait posé un téléphone cellulaire allumé , cellule d'émission CEM pointée vers  l'arrière de ma tête. A toute vitesse, il avait empoché son téléphone.
Je ne l'avais alors , caractérisé que comme un harceleur criminel de plus, utilisant sciemment une technologie dangereuse pour nuire par atteinte à l'intégrité mentale d'une cible désignée.



Les textes proposés en explication sur cette  première vidéo seront  mis  en ligne , dans quelques jours  en traduction française … si l'autorisation demandée est donnée par l'auteur ..... sauf  si cela a déjà été fait.
La demande d'autorisation de mise en ligne de la traduction ( à cause du copyright) est restée sans réponse. Soit - le massage n'est pas parvenu  - le message n'a pas été lu.
On peut noter que le ou les auteurs de cette vidéo est ou sont représentés par une silhouette de justicier à l'américaine.
Le nom de base ( hors , "gesture")  par ailleurs est celui d'un antibiotique .




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.