lundi 22 février 2016

Harcèlement de prédateurs- crime organisé- armes à énergie dirigée

dessin de Voutch

Ce qui suit est une traduction libre, sans autorisation , d'un article du site http://stopgangstalking.org
Les éléments en caractères gras  sont un choix personnel

Le harcèlement de prédation est un terme qui recouvre un ensemble de techniques utilisées par le crime organisé et des réseaux d’individus  corrompus pour faire douter une victime d’elle-même  dans l’intention de la discréditer, de saboter ses projets , de la harceler,  de la voler et même de la conduire au suicide . Ces techniques incluent des jeux de rôle, des manipulations de perception, du harcèlement en bande , une surveillance constante et bien pire avec le harcèlement électronique , tout cela entraine une instabilité mentale de la victime.

Les meilleurs combinaisons de techniques  constituent une forme de guerre psychologique utilisées par le crime organisé et des réseaux d’individus corrompus dans les entreprises et les gouvernements. Le fait de prouver son propre harcèlement peut entrainer une incarcération de la cible, une ostracisation institutionnelle et souvent un suicide. Le harcèlement de la cible débute  par une surveillance constante . Les outils électroniques de la cible sont « hackés », l’intimité du logement est mis à mal, et tous les mouvements de la cible sont repérés. Quand les caractéristiques  comportementales de la cible ont été évaluées , le harcèlement  et le suivi commencent. C’est ce qu’on appelle le harcèlement en réseau confié à des groupes importants de voisins manipulés et liés au monde du crime et aux réseaux corrompus  d’individus  , eux-mêmes souvent liés   avec des groupes extrémistes , ou des sectes.

Ces groupes de surveillance de voisinage sont souvent des  personnes simples à qui on a raconté des mensonges ou des bobards concernant la cible, pour leur donner un prétexte pour harceler la cible. Le crime organisé et les réseaux d’individus corrompus savent plus précisément ce qui est infligé à la cible. Les individus qui appartiennent au crime organisé sont souvent en même temps liés  au trafic de drogue, aux arnaques, et à la prostitution. Entre autres.

Parmi les états induits par le harcèlement en réseau , il faut noter un état de confusion et la peur. La cible va commencer à se heurter à de plus en plus de groupes aux comportements bizarres, ou hostiles que ce soit dans les boutiques , les restaurants ou dans la rue. Sur les routes, il y aura aussi des caravanes ou convois de véhicules pour la surveiller, la harceler et l’obliger à modifier sa conduite. En complément , les techniques de harcèlement caché  tendront à impacter négativement  tous les sens de la victime.
 Cela se fera par des campagnes de bruit,  des projections  intenses de lumières ou d’odeurs et qui sont extrêmement difficiles à prouver. Les campagnes de bruit, l’éblouissement, le théâtre de rue et les conversations orientées ne sont que quelques exemples des techniques du harcèlement caché.

Un autre phénomène intimement lié au harcèlement en réseau est l’isolement. Cela consiste à éloigner une cible de sa famille et de ses amis  pour la  pousser loin d’un milieu susceptible de comprendre ce qui lui arrive ou de l’aider . Cela se fait par des campagnes de dénigrement  aidées par du chantage ou des menaces . Avec l’éloignement de la famille et des amis, la cible se retrouve isolée sans personne pour l’aider ou l’écouter. 

Ce type de harcèlement et de sabotage de carrière existe aussi dans le monde du travail. Le harcèlement au travail  est un problème qui ne touche pas que les cibles. Mais cela est aussi une technique utilisée par le harcèlement en réseau  pour détériorer une ambiance de travail et ruiner une carrière de cible. Ce type de harcèlement au travail va  impacter  la productivité de la cible, engendrer un stress émotionnel et mettre à mal les capacités professionnelles de la cible. A cela peuvent s’ajouter des coups bas avec détournements d’avancement, ou  fins de non recevoir.


Les tragédies produites par le harcèlement prédateur en réseau sont haineuses . Les techniques, moyens ou armes utilisées pour y arriver sont peu connus du public. Les techniques et les armes en question  sont celles des criminels, des voleurs , et pour une grande partie  sont communes avec celles  du crime organisé . Les forces de l’ordre n’ont pas le matériel et la formation pour appréhender ces techniques et détecter ces armes. Il y a en plus un risque pour que les forces de l’ordre elles-mêmes soient victimes de ces méthodes et outils.Tout comme n’importe quel américain dans sa vie privée ou professionnelle.

Ce qui est désigné "arme" ici concerne les armes à énergie dirigée . Les armes à énergie dirigée produisent  des intensités d’énergie  contrôlées . Elles peuvent être mortelles,  ou non. Ce sont les fonctions du spectre non létal qui affectent et manipulent le processus des décisions, des perceptions et des sens d’une cible. Le spectre létal provoque des défaillances d’organes, sans preuve ni suspicion.

Les armes à énergie dirigée sont utilisées dans le harcèlement en réseau prédateur en combinaison avec d’autres techniques pour créer la démence, l’instabilité mentale et la destruction d’une cible. Par exemple, en projetant des micro-onde dans la tête d’une cible au travail on peut l’empêcher de penser et de faire son travail correctement.On peut aussi  chauffer ou brûler des parties de son corps. A un niveau différent, les armes à énergie dirigée  peuvent manipuler une cible en provoquant paranoïa, confusion et même des hallucinations. Cela peut aussi aller jusqu’à changer l’humeur ou le sens de bien-être d’une victime.

Tout cela  peut paraître très technique  mais peut être bien plus simple qu’il n’y paraît. En effet  n’importe qui peut fabriquer des armes à énergie dirigée avec du matériel domestique, transformé grâce à l’ingéniosité  et aux ressources de l’impétrant. Alors qu’il existe un large choix d’armes à énergie dirigée , il suffit d’utiliser des parties d’un four à micro-ondes  pour le transformer en arme que des forces de l’ordre sans matériel ou formation ad hoc seront incapables de trouver. Tout comme il y a des bombes artisanales , ces armes à énergie dirigée domestiques  peuvent être utilisées dans une très grand nombre de scénarios et d’opérations de terrorisme caché. Elles le sont , pour certaines, quotidiennement.

Des informations connues montrent que les armes à énergie dirigée  ont été utilisées en cachette dans des transports , des centres commerciaux, des lieux de travail , des bureaux, des restaurants  des zones résidentielles et même des tribunaux. Pour n’en citer que quelques uns .  Par ailleurs, d’innocents civils , et des  passants  sont ainsi exposés  aux dangers et effets nocifs de cette catégorie d’armes. C’est ce qui fait des armes à énergie dirigée des armes du terrorisme. En l’absence de projet pour former les forces de l’ordre et pouvoir contrôler de façon appropriée, les lieux de vie, les bâtiments et les lieux de travail, les armes à énergie dirigée continuent à faire des ravages sans traces et avec un succès fabuleux.

Avec des armes tellement différentes et dissimulées , comparées aux armes traditionnelles, on peut se poser la question de la nécessité de lois pour empêcher que l’on puisse blesser  gravement quelqu’un avec ce type d’arme. La discussion nécessaire de la possession et de l’utilisation de ce type d’arme devra se faire , car  faire des tirs d’énergie dirigée sur une personne est une atteinte à l’intégrité physique. En effet, les micro-ondes, la radioactivité  et de très fortes intensité d’énergie peuvent blesser et tuer.

Même si pour une fois, les effets de l’agression sont minimes, l’arme utilisée peut devenir gravement dangereuse n’importe quand. C’est comme utiliser une hache à 1% de sa force contre 100% . Peu importe l’énergie mise dans le coup porté , le mal peut venir de l’usage de l’arme et chaque pourcentage d’utilisation doit être considéré  comme une agression avec une arme qui peut entrainer la mort. Pour que la justice  ait les moyens d’investiguer et de poursuivre, il faudra fournir équipement et formation au services susceptibles de maitriser cette criminalité cachée.

Le harcèlement prédateur peut détruire la vie d’une victime rapidement et efficacement sans que le mal soit reconnu.  C’est pourquoi il est important  de  faire   prendre conscience du problème par l’information.  Il est vital aussi que les policiers et magistrats et tous les fonctionnaires du gouvernement  reconnaissent et comprennent la gravité des crimes associés au harcèlement en réseau. Cela pourrait permettre ensuite  la reconnaissance de  l’existence des armes à énergie dirigée ,  la nécessité de lois et de règlements en la matière et aussi une appréciation   et une  reconnaissance différente du harcèlement en réseau.

C’est pourquoi aussi,  nous sollicitons votre aide, pour faire  mieux connaître   cette criminalité cachée.
Comme nous sur FB (www.facebook.com/stopgangstalking) et sur les réseaux sociaux nous vous invitons à répandre l’information. Parlez-en à vos amis, à votre famille, et même à celui  avec qui vous devez diner. Participez à de l’activisme ou des rallyes amusants , rencontrez de nouvelles personnes et essayez de leur faire passer l’information et la pris de conscience. Vous pouvez aussi acheter des auto-collants ou des T-shirts pour élargir l’audience de façon différente  (http://stopgangstalking.org)
Ou simplement, demandez juste à votre ami, votre cousin, votre voisin , votre comptable  «  tu connais ? « , #stopgangstalking



Harcèlement électronique et terrorisme

Ce qui suit est une traduction libre , sans autorisation ,  d'un article du site
http://www.stopgangstalking.org

Ce site est composé de fiches claires , qui exposent les facettes du harcèlement appelé "gang stalking" en anglais

Qu’est ce que le harcèlement électronique  ? 

Le harcèlement électronique est l’utilisation d’armes à énergie dirigée utilisées pour dégrader, harceler, manipuler et saboter la vie d’un individu.  Cette technique est utilisée en complément  du harcèlement prédateur en réseau, pour en augmenter les méfaits dévastateurs . 
Pour faire simple , la généralisation de ce type d’armes  permet de les situer dans la catégorie  de l’utilisation des micro-ondes et de la radioactivité. Mais il faut préciser qu’il existe d’autres types d’énergie utilisée. Il est actuellement extrêmement facile de fabriquer ce type d’armes . 

Dans la liste des armes ainsi "fabriquées à la maison "il faut simplement noter  l’usage détourné d’un simple four à micro-ondes , muni d’un ensemble  d’éléments qui permet d’orienter la trajectoire des ondes . 
Quand l’appareil ainsi fabriqué , est mis en action, toute personne se trouvant dans son champ de visée au moment des propulsions d’énergie, subira les effets spécifiques de ces ondes. Un peu à la manière de ce qui se passerait si un individu mettait sa tête  à l’intérieur d’un four à micro-onde .

 Une cible de ce type d’armes à énergie dirigée  aura des problèmes  pour penser  et perdra la  mémoire, à cela  s’ajoutera une impression de malaise globale  et même l’impression d’être diminuée ou manipulée.


Toute personne normale comprendra facilement qu’un individu constamment et violemment exposé à ces propulsions de micro-ondes ou de radioactivité  verra sa santé mentale et physique  et son sens de la perception dramatiquement altérés

Par ailleurs et en plus, les propulsions d’énergie dirigée  auront aussi des conséquences néfastes sur  toutes les  personnes se trouvant dans un environnement proche , et c’est à ce titre -là aussi que l’usage de ce type d’arme peut être considéré comme du domaine du terrorisme 

jeudi 18 février 2016

Les tirs du soudeur de LSO


L’utilisation ici , du nom de métier , signifie seulement  que n’importe qui , soudeur , hôtelier, restaurateur, élève,  chômeur  ou retraité (e),  est susceptible de  participer à cette forme de criminalité cachée en bande organisée , simplement parce qu’elle garantit ,  grâce à des appuis et connivences dans les sphères du pouvoir ,  anonymat  et absence de preuves. 
Les preuves sont soit ignorées, soit rejetées, soit volées dans l’appartement de la cible , soit détruites .
Dans les colonnes N à S = les fréquences 
Dans la colonne D : FP = fréquence porteuse
En orangé , les valeurs en microW/m2
Les enregistrements de détection sont notés chaque 10 secondes 
Les lignes intermédiaires entre les "tirs" ont été supprimées. 
Elles ressemblaient à celles qui ont été laissées pour information

 Pour revenir aux tirs du soudeur ,  il s’agit, donc,  pour cette nuit-ci et de nouveau ,  de tirs d’énergie  en provenance de l’appartement du dessus , générés 
- soit uniquement par le locataire du A221 , réputé  soudeur , ayant fait sa scolarité à Montreuil Bellay (49) 
- soit  par son compagnon 
- soit par des ami(e)s, invité(e)s à venir se défouler sur un être humain, avec l’équivalent d’une console de jeu qui permet de viser très exactement la tête et le cerveau .
Il ne s’agit pas du cerveau d’un poulet ou de celui d’un lapin, mais du cerveau d’un être humain : le mien. 
Un cerveau que ne supporte pas et n’aime pas l’organisateur ou les organisateurs de ce supplice.
Ces tirs du 17-2 venant du  A221, étaient  selon  mes deux détecteurs ,  portés  par la fréquence  porteuse (FP)  900 MHz. 
Ces tirs, quelle que soit la forme d’énergie qu’ils transportaient avaient   traversé d’abord mon plafond, puis ceci :

Ils avaient  également eu raison  des épaisseurs  complémentaires qui entourent la tête , cachée sous cet amas de protections . 
L’énergie propulsée fait parfois tomber les diverses protections. Une plaque de métal m’avait ainsi coupé le haut de la jambe. 
L’énergie pulsée par ces tirs et  qui atteint le cerveau  y produit  des  décharges électriques incessantes et multiples , épuisantes  et montrées dans d’autres articles *(1) . 
Ces décharges électriques  empêchent l’endormissement et le repos . Ces décharges électriques sont une atteinte à l’intégrité du cerveau dont les fonctions perturbées produisent  malaises et maladies. 
Cette torture est  donc bien infligée volontairement   par des inconnus en bandes organisées.
Car ici, Denis STEFANE , résident du A221 était , pour moi, un inconnu. 
Tout comme M DECROIX, du A201 d’où viennent d’autres fois les tirs d’énergie. Ce monsieur, qui comme tous les autres proteste haut et fort de son innocence,  semble pourtant  aussi  laisser  son appartement à disposition d’autres  criminels  pendant certaines de ses absences. 
Tout comme G. BROCHET, du A210, qui participe aussi et en plus , en mettant son appartement à disposition , pour cette monstruosité digne des nazis.
Tous  les autres nommés comme participant à ce type de criminalité dans ces blogs étaient  également  à l’origine de complets  inconnus, au sens où nous n’avions pas   de relations personnelles particulières  ni  de différents particuliers qui ne puissent pas être traités par le droit.
Si la France est bien un Etat de droit.
La première  particularité commune de tous ces criminels goguenards pour la plupart   était d’habiter à une cloison ou un mur d’intervalle de mon lit. 
Leur deuxième particularité commune  est leur double personnalité  relevant de la différence entre leurs airs de bigots ou de citoyens  normaux ou respectueux des lois et les agissements criminels  monstrueux auxquels ils  s’adonnent en cachette.
La troisième particularité qui les lie est une aide assurée   par des escrocs et des faussaires qui s’agitent  en cachette aussi,  pour  aider à permettre ce crime et  à le garder aussi secret que possible en accusant la victime de l’imaginer et à défaut en nommant 
« diffamation » 
une dénonciation obligée par leur incurie complice. 
Les escrocs sont aussi bien les propriétaires ou gestionnaires d’appartements qui n’assurent pas la sécurité de l’endroit  loué  et qui , pourtant , leur rapporte un loyer ou des honoraires de gestion.
Ce sont aussi   des  hôteliers qui sciemment empochent le prix d’une nuitée tout en organisant  la chambre louée en cellule de torture. 
Ici, la salle de bain de l'hôtel du Golfe à Conleau (56) propriété d'un franc-maçon
et qui avait permis à un corse , d'utiliser une chambre voisine, 
 pour me matraquer de signaux pendant toute la nuit et quelque soit le coin ou recoin où j'avais trainé ma couette

Les faussaires peuvent être comme ici, des médecins d’une spécialité qui a l’habitude de ne rien  prouver, sauf son extrême complaisance aux demandes de copains. 
Ce sont aussi des fonctionnaires censés au service de la sécurité de tous  et qu’ils transforment par subterfuge , à la demande d'un dominant, en insécurité  et accusation des victimes 
On a même dans cette histoire un cumulard ,  gestionnaire de bien à la fois escroc au petit pied  et faussaire et protégé par un copain  magistrat lequel prétend avoir diligenté une enquête sur son cas depuis 18 mois. Comme si un magistrat n’était pas capable de réclamer la fin d’une enquête simple rapidement, et alors que toutes les preuves avaient été fournies à l'origine. 

mardi 9 février 2016

Harcèlement électronique et contrôle social


Ceci est une traduction rapide ,  partielle et sans autorisation et que je supprimerai , si demandé,  ou si déjà faite ( merci de me prévenir) 
Le texte original a été présenté sur le site de Derrick Robinson et se trouve à : 
http://www.doctorsaputo.com/a/the-covert-use-of-energy-weapons-for-political-control


Il faut remonter en 1977 , quand Alfred Webre  , jeune avocat, analyste politique  ,   n’avait aucune raison de prévoir des ennuis, bien au contraire . Il travaillait alors  au centre d’études  de la politique sociale  de l’Institut de Recherche Stanford  et avait été à l’origine d’un  projet de recherche  sur une analyse politique concernant les extraterrestres. Ce projet  innovant avait les faveurs de la nouvelle équipe de la Maison Blanche avec Jimmy Carter  comme président. Il faut se souvenir qu’alors qu’il était gouverneur de Géorgie , Jimmy Carter avait dit avoir vu un objet volant non identifié en 1969.   Cela l’incitait  à promouvoir une recherche  sur la possible existence des extraterrestres pendant son mandat de président . C’est ce que Webre et son équipe était chargé de faire.

Avec l’aval de la Maison Blanche, Webre  était entré en contact avec James Fletcher  le directeur de la NASA et  de la Fondation Nationale Scientifique.   Des rapports avaient  commencé à être envoyés régulièrement    à l’interface de l’exécutif . Mais quelque chose allait mal tourner, à cause du Pentagone. Nous pensons maintenant que le Pentagone avait un intérêt stratégique  à cacher la présence d’extraterrestres . C’est pourquoi le Ministère de la Défense avait dépêché un observateur à une réunion de Webre  et du responsable du SRI  ( Stanford Research Institute) . A cette même réunion se trouvait aussi  Peter Swartz ( aujourd’hui président de Global Business Network)

Le représentant du Pentagone avait été direct,  annonçant  de but en blanc , à la stupeur générale , que  le SRI devait mettre fin à ce projet. A défaut, tous les financements  de projets du SRI par le Pentagone  seraient gelés . Le SRI n’avait donc pas de choix. Furieux, Webre avait protesté au nom  des autres membres civils du gouvernement. 

C’est à partir de ce moment-là , comme le décrit Webre dans son témoignage  , qu’il avait commencé à être  soudain attaqué par de puissantes armes électroniques  et d’autres techniques de contrôle mental annexes, et ce, à trois reprises différentes. La première fois il  était tombé gravement malade  en quelques minutes et au point de devoir annuler une réunion très importante. Ayant réussi à retourner à son bureau à Palo Alto, il avait alors été attaqué sans relâche, en silence , violemment , anéanti par le choc. Il s’aperçut alors qu’il était sous surveillance d’agents, les uns en costumes d’autres en uniformes. Rapidement, sous cette pression constante, sa santé s’était détériorée et il avait dû être hospitalisé pour dépression.

Une fois rétabli, Webre comprit que le mal était fait. Au moyen  de chantage et  d’ intimidation , le Pentagone avait réussi à mettre un terme au projet d’une prestigieuse Institution en collaboration avec la NASA  et la Fondation Scientifique Nationale , et placé sous la patronage de la Maison Blanche. Pour cela le Pentagone avait utilisé  des armes électromagnétiques , pour donner une leçon à Webre et à ses collaborateurs, et même au Président Carter
Cela avait été révélé dans : Des témoins militaires et gouvernementaux  révèlent les plus grands secrets de l’histoire moderne  ( Crossing Point Publication 2001 ) pp 441-446


Un saut en 2005.

Environ une douzaine de personnes en provenance de  la baie de San Francisco et d’ ailleurs avaient commencé à travailler sur ce qui s’était vraiment passé le   "9/11 « ( Pour protéger  l’identité des participants seules les initiales de leurs noms sont utilisées) Ce groupe  disparate  s’était structuré  avec ferveur comme un mouvement citoyen  historique sous l’égide d’une organisation désignée par  « 911truth.org »
 qui avait réussi à produire une pétition  « 9/11 Truth Statement «  ( la vérité sur le 9/11) signée d’une centaines  de citoyens américains célèbres et demandant une enquête approfondie au Procureur de New York. 
( l’un des signataire était Van Jones, qui sera obligé de quitter son poste  dans l’administration Obama, à la suite de cette pétition) 

J’étais  membre du Conseil du 911truth.org et l’un des porte-paroles des lanceurs  
d’alerte de l’organisation tout en faisant tourner une petite maison d’édition.
Fin 2004, j’avais organisé une conférence intitulée « convergence des vérités sur le 9/11 »  où étaient invités  des intervenants activistes  et des écrivains , et  J.M. un journaliste du New York Times qui venait de publier un livre sur le sujet. 

La situation étaient ainsi , quand « cela «  est arrivé 

Le travail de ce groupe hétéroclite de militants et de penseurs avait fini  par attirer une attention nationale , quand des personnes du groupe ou affiliées au groupe avaient commencé à tomber malade. La plupart de ces personnes décrivaient des symptôme étranges ,  et des signes inquiétant d’effets physiologiques  que  les services secrets nomment  « effets biologiques »  et qui montraient des similitudes et quelques variantes . Pendant des semaines un grand nombre de militants avaient 
eu une sorte de grippe avec  des sensations de type « électrique » 

Certains avaient eu la sensation qu’une énergie cachée avait traversé leur corps. Ils pouvaient décrire  des piqures , des picotements et une sensation pénible au niveau de la gorge. D’autres mentionnaient une sensation étrange  au niveau du coeur ou du hara ( il s’git d’ un chakra situé juste au-dessous du nombril) et même du corps tout entier  qu’elle pénétrait et quittait par le même point.  Cela laissait une impression négative et désagréable .
La plupart des militants  se plaignaient d’insomnie, de désorientation, d ‘épuisement, de dépression, d’anxiété, le tout accompagné d’une sensation physiologique bizarre. 
 les impressions rapportées sont comme suit 
«  une impression toxique indescriptible »  

«  J’ai ressenti des spasmes dans le dos au niveau des côtes - toute cette partie du corps était enflée- c’était extrêmement pénible. Je n’arrivais pas à me tourner dans le lit » 

«  Certains jours, ça semble uniquement émotionnel. je perds mon temps , avec envie de pleurer »

«  Je ne pensais qu’à la « fin »

«  Pendant les 40 premières minutes , je ne pouvais pas contrôler les battements de mon coeur qui s’emballait. Ma cage thoracique était si comprimée que j’avais l’impression que je n’allais pas pouvoir respirer »

Avec le recul, on s’apercevait que les sensations négatives  apparaissaient à des heures et jours précis , comme si, à distance, un appareil impossible à trouver , bombardait un individu 24/7 . Ceux qui mentionnait une  périodicité, notaient aussi une différence. 
Pour M.J , c’était une fois tous les  3 jours.F.C tous les deux jours. C.B un fois par semaine. Pour ce qui me concerne , j’avais été  attaqué les mardis, jeudis et samedis, pendant 3 mois . Certains autres, peut-être moins sensibles,  avaient été malades au point de rester  au lit complètement épuisés, mais sans sensation d’attaques d’énergie . Ils étaient malades , sans raison.

Tous ces effets  et maladies bizarres avait amené le groupe à  comparer ses notes, pour en déduire, dans un premier temps qu’il devait s’agir de puissantes attaques psychiques . Comme elles ne cessaient pas ( et alors que  des attaques psychiques peuvent être stoppées)  nous en avions déduit qu’elles n’étaient pas produites par l’environnement . Il était devenu manifeste que le groupe avait été attaqué par des sortes d’armes électromagnétiques , bien que cela semble irréalisable à beaucoup.

Et ces exemples à portée de main , illustre le triple-danger auquel doivent faire face de nombreux militants :
1-  Nous sommes vulnérables parce que, en ces temps dangereux nous sommes à découvert dans la sphère publique
2- Peu d’entre nous ont conscience des outils de destruction massive employés 
3- Beaucoup sont inconscients de la volonté de dominants  riches et déterminés à employer ce type de  moyens contre eux. Peu de gens sont susceptibles d’imaginer que des méthodes comme celles de MK-ULTRA existent encore.

Ce ne sont , ici,  que deux cas que je connais bien et que j’ai analysés. Mais il est vraisemblable que de nos jours  des centaines voire des milliers de personnes  américaines  et d’autres pays, sont victimes , à ce moment précis,   d’armes à énergie dirigée dites « psychotroniques » ,  secrètement utilisées dans des opérations  cachées ou non     . Ces armes neurologiques , de types divers,  visent le système nerveux et le cerveau et sont utilisées  dans le monde entier  et de plus en plus à l’encontre de militants ou « d’ennemis de l’Etat ».  Elles servent  pour des actions criminelles contre des innocents utilisés comme cobayes.

Cette technologie d’armes à énergie dirigée est à son stade mature et utilisée dans tous les champs de bataille. En lien avec des projets comme HAARP, et comme la diffusion de chemtrails qui transforme la planète entière  en site de guerre d’énergie de style Star Wars, il faut alors penser à ce phénomène comme à un holocauste silencieux..

……


De nos jours, au-delà de la manipulation par la publicité , un pas a été franchi , et  nos corps et notre monde intérieur sont devenus  des terrains de chasse pour « contrôle mental » par un gouvernement . 

Le moyen le  plus terrifiant et le plus vicieux  pour contrôler des citoyens  - à part les tuer- est entre les mains des neuro scientifiques ou neurotechnologistes payés par le Ministère de la Défense, et qui ont sous leurs ordres et de façon compartimentée tout un tas de sous-traitants  qu’ils manipulent pour  mettre en actions ces armes électromagnétiques. 

Les armes à énergie dirigée ne représentent qu ’une partie des moyens de contrôle mental  et qui sont maintenant classées dans la catégorie des armes non létales …….. 

lundi 8 février 2016

HCE- Nuit de sons - La technique de l'usure


HCR = harcèlement criminel en réseau
HCE = harcèlement criminel électronique 
Dans un texte  maintenant   disparu de la toile,  Eleanor WHITE  avait noté que les deux qualifications  principales des harceleurs  et tels que décrits par les victimes sont : VICIEUX  et  RUS
Une information complémentaire extraite d’une revue de psychiatrie  et d’ un article intitulé  Stalking ( Debra A.  Pinais , MD, Group for the advancement of psychiatry. Committee on Psychiatry and Law . Oxford University Press, 2007) précisait  qu’ 1 harceleur sur 8 correspond à cette description  ( vicieux et rusé).
Dans « The Course and Nature of Stalking : a Victim Perspective” de Sheridan, Davies, Boon, (2001)  il était aussi  indiqué que le harcèlement sadique   correspondait  à 12,9 %  des  cas de harcèlement  étudiés .
Par ailleurs, des statistiques de diverses origines  ( police et centre médicaux )  disponibles dans des pays anglophones , montraient  qu’ au  Canada et aux USA , et selon les années considérées, plus de 10% de la population était victime de harcèlement en réseau.  
 Selon  E. WHITE  toujours,    la pratique du harcèlement en réseau, serait  définie par deux critères principaux 
  • - Le nombre de participants supérieur à 3
  • - la durée  du harcèlement : au-delà de 5 ans
Dans ce même texte , E. WHITE,  avait ajouté , commentant la situation de déni  de justice pour les cibles :
Mais l’énorme barrière de crédibilité  tient au fait qu’un très grand nombre de cibles sont Mme et Mr Tout le Monde  . Ce groupe  représente sans doute environ 70% des cibles . Quand ces cibles –là  portent plainte , on leur répond que le harcèlement en réseau n’existe pas, que ça n’a jamais existé . C’est aussi ce que pensent tous ceux qui n’ont jamais subi ce phénomène . Mais c’est surtout  un argument des pouvoirs publics pour se débarrasser du problème.
Et cela enfonce encore d’avantage la cible laissée sans recours et même poussée vers la psychiatrie  . . Ce qui  dissuade facilement la cible de recommencer à dénoncer le phénomène."
Ici  , et pour le moment , la durée  du harcèlement  en réseau constant est  de un an, et qui s’ajoute aux autres années passées ailleurs, sous les mêmes auspices . 
Le harcèlement en réseau,  fait de surveillance, de  poursuites, d’agressions diverses  et de violations de toutes sortes,  culmine par ailleurs, en barbarie,   avec le harcèlement électronique, lui aussi constant depuis  MAI 2012. 
Ce harcèlement électronique consiste à priver de sommeil et dégrader la santé par tous  moyens technologiques cachés et  utilisables en proximité à partir des appartements voisins : micro-ondage , laser, sons…. 
Ce harcèlement électronique décrit  dans ces blogs ,  avait été  adapté  par les organisateurs, comme pour toutes les autres cibles, selon les informations glanées et analysées  à partir de  surveillance non-stop  , de  violations de mon espace privé et manipulation de mes appareils de détection ,   de la lecture de mes blogs et du vol de mon dossier médical . 
Ce dernier vol incitait le réseau criminel  à des  précautions . Ces précautions sont destinées à éviter que la destruction finale du cerveau , organisée,  ne soit ou semble , la conséquence immédiate  d’une violence des agressions décrites   et/ou  qu’une fin en suicide , puisse  être imputée  directement à l’organisation criminelle  française   cachée et  ici décrite.
Ces quelques dernières nuits , les tirs d’énergie pulsée à travers les murs portaient de nouveau des sifflements et des sons, qui éclataient alternativement dans la tête ou dans l'oreille, ( surtout à droite) . Tous les premiers tirs très rapprochés de jour ( tentative de sieste) ou de nuit ,  provenaient  depuis moins d'une semaine, quasi exclusivement , de l’appartement du dessus : A221 . 
TOUS,  avaient commencé  quelques minutes  après que je me sois allongée, prouvant que les criminels qui se relaient en  A221  ou déclenchent les tirs de cet endroit, attendaient et  me suivaient ou me surveillaient d'ici ou d'ailleurs , prêts à l’action . 

Pour la nuit du 7 au 8 février , les alertes ( outbreak) de l’EEG  enregistrées en temps réel ,  montraient ici , une nouvelle fois, une cadence soutenue   de tirs, déclenchant un affolement des neurones  et l’impossibilité de tout repos.

Les tirs de cette nuit-là, (7au 8) comme souvent depuis quelques temps , portaient des sons.
Certains sons avaient éclaté directement dans la totalité de la tête, d’autres dans la cochlée
Ces tirs de sons , relativement  modérés mais imparables , avaient  provoqué  une réaction moyenne globale du cerveau  comme ceci, en exemple. 

Cependant , leur cadence empêchait  tout endormissement d’abord,  ou toute récupération ensuite. 

Il s’agit, ici,  d’une technique d’usure ( destruction du cerveau par …)
Comme d’habitude , chaque  ajout de protections diverses  avait été  immédiatement suivi d’une adaptation du programme de  l’appareil placé chez le locataire du A221 Denis Stéfane, originaire du Maine et Loire et  employé/soudeur  d'un sous-traitant de Vendée Globe,    et ce, de façon à ce que les sons  traversent immédiatement  les nouvelles épaisseurs et atteignent le cerveau . 

Après l’accumulation  maximale d’épaisseurs ajoutées en catastrophe( métal, mylar, caoutchouc, cuir) , les sons avaient gagné en aigüe . Ce qui pourrait indiquer qu’ils étaient  prévus pour entrer en résonance sur toutes les fréquences de la cochlée.
A ce stade  d’ajouts de protections,  qui sont autant de manipulations nocturnes  fatigantes supplémentaires, j’avais épuisé toutes mes possibilités.

Cela se passe en 2016, en  France , un pays qui dépense des millions d’euros pour  éradiquer le terrorisme …… ailleurs , et où un grand gars  inconnu  ( de moi) de 47 ans, est laissé  au gré de son sadisme , de son intérêt et de ses ruses, torturer et aider à torturer en continu, une inconnue. 
Sa ruse suprême  avait culminé par une menace d’une plainte à la police contre moi  et le fait qu’il avait demandé pour cela l’avis de ses parents. 
47 ans de cordon ombilical actif.