lundi 28 mars 2016

TIRS de PÂQUES

Photo du zoo de La Flèche (72)

Ce tir d’énergie dirigée-là, en détection ci-dessous,   était à  hurler. Laser ( vraisemblable) RF de Radar, ou Ultrasons directionnels (portés).



A gauche : l'heure -- dans la colonne , en jaune, les fréquences porteuses, ---- Sur la ligne supérieure , les fréquences utilisées pour ce tir ---- en orange , dans les lignes en faces des fréquences porteuses, les densités de puissance en µW/m2

Il était allé éclater directement  dans le cerveau. D’une précision millimétrique. 
Ce tir  venait de l’étage supérieur A221 où le locataire soudeur prétend ne rien savoir et ne rien faire .
Pour atteindre le cerveau  , ce tir  avait traversé ceci 


 en plus des 4 packs de gel , fixés par une capuche de plongée et qui entourent la tête chaque nuit depuis bientôt 4 ans. Ce tir  ravageur avait en plus franchi  la boite crânienne.

Pour parer les tirs  suivants, il avait fallu sortir du tunnel  et rajouter  des épaisseurs .

Et un moment plus tard… les tirs d’énergie étaient venus du dessous où se trouve l’appartement du cuisinier DECROIX, alors  en pleine popote dans son restaurant de Port Olona. 
Cette nuit-là,  avait été éprouvante et pire.

Les nuits de ouiquende, ou de jours fériés, sont  souvent , ici comme à Vannes (56) ,   plus épouvantables  que les autres , parce que dédiées à l’amusement de  dégénérés  qui s’exercent au harcèlement électronique à travers murs et planchers, selon directives ou humeurs

Ici , aussi  à LSO, ville  parait-il sous  fraternelle emprise corse,   la criminalité  par harcèlement électronique était restée non traitée, non empêchée.


Image du site ACLU

Et pour la 2ème nuit du ouiquende, le résident du A221 avait  continué d'assurer avec hargne et constance.  


Il s’était aussi payé le folklore de m’appeler en  modulant mon prénom  vaguement déformé par deux fois , ajoutant même …
« est-ce que tu m’entends ? » 
Il paraît que les tortionnaires tutoient toujours leur proie.


  
Ceci parmi bien d’autres ,   correspond à  4h19,  à une décharge électrique dans le cerveau ,   provoquée par un tir d’énergie dirigée et  qui avait traversé comme les autres,  le même fatras que celui de la veille.



Levée , sans choix, vers 5h du matin , j’avais essayé de me rallonger, en douce,  vers 9H.
Le maton Denis STEFANE , ou ce qui en tient lieu , ne l’entendait pas ainsi. Il était aussitôt venu à l’aplomb de mon lit , balancer ceci.


Ces dégénérés, sadiques ,  et tous ceux qui utilisent le harcèlement électronique , sans qu'un maire , des élus ou des policiers ne les en empêchent ,  font honte à ce pays, à cette ville,  et à l'humanité entière. 


Image du site ACLU





dimanche 27 mars 2016

Un leurre- message de type mafieux- violation de domicile

image Wikipedia


Le leurre est ici  une façon de mobiliser l’attention  sur un thème ou un sujet  tout en culpabilisant  la cible, par allusion ou insinuation.
Ce jour là , j’étais à une trentaine de  kms de LSO , dans un magasin. Un individu à barbe d’ ½ centimètre et  à l’allure d’ inspecteur des impôts à la retraite, m’avait inspectée avec ostentation au rayon du jardinage. Craignant que j’aie raté sa présence insistante ,  il m’avait bousculée à son 3ème passage.
Ainsi  harcelée et surveillée, l'information était dans le suivi. Par téléphone, sans doute.
Mon domicile était pendant ce temps  à la disposition des violeurs de domicile accros de LSO. 
La plupart des cibles de harcèlement de ce type savent que des voisins  habitués et complaisants servent souvent de boite à  clés et sont majoritairement les voleurs et dégradeurs les plus acharnés de leurs biens.  
Ils aiment  le mal qu’ils peuvent faire et ce qu'ils vont chaparder. Ils agissent parfois spontanément en recherche de café, de moutarde ou de vinaigre, et d'autres fois  sur commande pour déposer un message et attirer l'attention sur de fausses pistes , ou même simplement avoir des nouvelles de la cible, par un article,  pour se marrer ou continuer.

La sacoche noire,  à gauche, était rangée comme d’habitude en bas du placard de la chambre. Cette sacoche était fermée par un plomb à usage unique maintenu très serré . 
C'est dans ce même placard que mon dossier médical , rangé dans une valise fermée elle-aussi , par plomb à usage unique , avait été volé.

Selon moi, ce plomb-ci était  impossible à enlever  puis remettre, sans que cela se voit. Et pourtant, j'ai du rater quelque chose.

Cette sacoche( celle du placard)  contient des ordinateurs. Seulement. Elle avait été vidée de tout autre contenu quelques semaines plus tôt.

A mon retour ce jour-là, en ouvrant la sacoche,  ceci ci-dessus  était apparu. Une facture sur une feuille  A4, pliée,  de  novembre 2013 et émise à Vannes  (56). 


A l’arrière de cette facture , se trouvait  une information griffonnée à l’époque en hâte pour une recherche ultérieure sur internet. 
Sans avoir fait l'école des commissaires de police, toute cible saura , ici, qu'il s'agit d'un  leurre , censé donner un sens  pour  recherche de sens  à une   situation, et ce,   tout en culpabilisant la victime . Le message implicite  probable étant " Vous savez bien que ce qui arrive est de votre faute ". 
C’est l’allusion portée par le mot « lanceurs d’alerte »- mal écrit en "lanceurs d'aleter"- en 2013, une période où le bombardement d'énergie dirigée était particulièrement violent.
Comme celui de la nuit dernière. 
Les violations de mes  domiciles  et les messages de type  mafieux divers, quant à eux,  se sont succédés avec une constance remarquable , en tous endroits  en France et à l'étranger, et depuis sans doute plus longtemps que je ne peux l'imaginer , à cause de mon problématique déficit de paranoïa.
 La plupart des messages  laissés  étaient et sont allusifs,  ou interprétables et parfois même de diverses manières, faisant perdre un temps non négligeable,  en quête de sens. 
Parce que le sens, croit-on,  pourrait être l'issue. 
Mais, grâce aux leurres,  le sens change sans arrêt pour permettre la durée de la situation, jusqu'à la folie ou au suicide . Le vrai programme.  Tout simplement.






mardi 22 mars 2016

Paquets de signaux et tirs d'énergie dirigée en salle d'eau


Comme souvent, une mienne action anodine de la journée, espionnée à partir de ma connexion internet avait produit une réaction escalade par des tirs d'énergie accrus dès le coucher.  Quelqu’un au-dessus de mon appartement avait mis en pratique son droit constitutionnel supplémentaire, et  garanti par les loges commanditaires de torture. 
C’est du moins ce qu’il semblait, en raisonnant et analysant la situation par comparaison.
Le droit constitutionnel supplémentaire  en question est celui  de torturer en cachette  une femme seule et de la  priver de sommeil en continu,  en augmentant les sévices habituels ,  par des bombardements plus forts de signaux vers la tête.
Il y a là une volonté de dressage . Dresser une citoyenne à se taire pour que des dominants continuent de dominer en faisant n’importe quoi , notamment ce qui est contraire  à la loi et qui bafoue les droits de la dite citoyenne.
Et  les tirs de  signaux de cette nuit-là   avaient encore  forci  au fur et à mesure que mes nouvelles inventions de protections me laissaient un peu de répit. 
Passé minuit , ça cognait de partout . Dessus. Dessous. 
Le ou les sadiques de service s’éclataient. 
Et j’avais finalement trainé un matelas pour m’installer sur le sol dans la salle d’eau.
A ce moment-là , l’environnement  était ainsi :

Et il allait très rapidement changé  pour donner ceci. 
et 
et
puis des paquets de signaux , ainsi
et
etc


Si,si, dans une salle d’eau, mitoyenne des autres salles d’eau voisines et où peu d’individus  penseraient à installer du matériel électronique qui prendra la buée de la douche. 

Mon voisin du dessus, soudeur , travaille en journée en usine avec des infrasons, qui servent à souder et écholocaliser en recherche de malfaçons.  Il travaille  aussi avec des lasers et des techniciens programmeurs.

La nuit , il utilise peut-être ses outils et leurs connaissances .
Mais plus tard le matin du 22-3,  vers 9h , il lui avait sans doute  fallu   un remplaçant pour continuer à assurer les tirs de signaux ciblés et alors que je pouvais espérer un moment de sommeil.
et
et


  Il lui avait alors   délégué   son droit constitutionnel supplémentaire : celui de torturer une femme chez elle,  en lui défonçant le cerveau à distance et en la  privant en plus de repos. 
A moins que la délégation  ne se fasse  dans l’autre sens. 
De la mafia vers le soudeur.







vendredi 18 mars 2016

Lutte contre le harcèlement caché - L'exemple de la Pologne



Le texte suivant a été envoyé par Mojmír Babáček, après la décision du ministre de la Défense de Pologne de promouvoir l'interdiction de l'utilisation des technologies de contrôle de l'esprit.

" Les victimes polonaises ont   cherché le soutien du gouvernement polonais avec constance. Sans pour autant négliger une coopération fructueuse avec la télévision polonaise par internet,  NTV. 
Ce qui a permis  une intervention radiodiffusée de presque 8 heures  sur la question du contrôle de l’esprit , le 13 février  2016 .

Deux autres chaines de télévision polonaises  par   internet ont ensuite diffusé le même programme . 
Pour marquer ce évènement ,  le 13 Février  a alors été déclaré journée internationale de la lutte pour l'interdiction de l'utilisation de la technologie de contrôle de l'esprit.

 Il semble bien que  le ministre polonais de la Défense a ainsi voulu réagir à la prise de conscience  croissante du grand public concernant  l'existence et l'utilisation de la technologie de contrôle de l'esprit.

Cela montre que  nous devrions chercher la coopération de la télévision locale  par Internet ,  pour proposer des programmes ou  des séries de programmes instructifs et attrayants  sur le problème de contrôle de l'esprit . 

Ces programmes devraient contenir des informations scientifiques sur les possibilités de contrôle à distance du système nerveux humain ainsi que  des témoignages raisonnables et sensés de victimes de contrôle mental pour montrer au grand public qu’il ne s’agit pas de malades mentaux. 


Le but est de faire adopter une interdiction internationale de l'utilisation des technologies de contrôle de l'esprit (qui est la seule manière dont l'interdiction peut être promulguée dans nos pays). Pour cela nous devons faire tout notre possible pour amener  nos gouvernements à agir la  façon des polonais .

La seule Pologne ne pourra pas le faire seule . Si nous ne les aidons pas activement il y a un risque pour que les mots du ministre de la Défense soient oubliés" .

Mojmír Babáček est président de l'Association de lutte contre la manipulation du système neural par les technologies de radio-fréquence

Il est intervenu aux deux conférences organisées en Europe contre le harcèlement caché. 
On peut le voir , lors de la conférence de Berlin en 2015 ,  à : 




mardi 15 mars 2016

Images d'énergie disponible au-dessus et exprimée par des tirs

Une belle voiture noire était venue faire une livraison dans la rue tranquille où j’avais posé la mienne  et moi dedans,  pour essayer de dormir . En pleine  la nuit du 14 . Mon hypothèse de choix allait d’une livraison de  barrettes à celle d’un  appareil pour  torturer et confié à la copine du N ° 60. 
Dans le doute , j’avais encore  bougé.
Ce 15 mars, j’aurais voulu panser mes plaies. Impossible . Les psychopathes qui s’étaient relayés au A221 avaient canardé non stop.


La détection qui a été faite ici montre la puissance d’un ou d'appareils en fonction au- dessus de chez moi. 
Le 1er pic  noté est juste après la fréquence de GSM, soit 1GHz et plus.
Le 2ème  important entre 2500 MHz et 3000 MHz pourrait correspondre à une box

Le 3ème et plus important est à 4000 ++ MHz
Le 4ème , intéressant,  décroche sur 5700 MHz


Les tirs de l’énervé de service donnaient ceci , sachant que chaque ligne correspond à 10 secondes d’intervalles de temps. La première ligne indique les fréquences.
A chacun des tirs , la fréquence porteuse était 1 GHz.
Les densités de puissance sont exprimés en µW/m2 .

et


Et quand l’énervé s’énervait encore plus , cela donnait ceci . 125 µW/m2 , balancés avec une précision remarquable, dans un choc brutal et brûlant , sur le lobe frontal.


mardi 8 mars 2016

8 mars - Contrôle social et contrôle mental des femmes


Image Wikipedia

On sait que le harcèlement  en réseau tel qu’il est organisé en bandes  permet une surveillance constante de certaines femmes, mais pas seulement.
Il se trouve que le 8 mars est la journée internationale des droits des femmes , ce qui donne la priorité au sujet et au genre.


Par le harcèlement en réseau,  des groupes de chouffeurs  /espions  et acteurs de harcèlement , motivés par des bobards qui servent d’excuses à leur conduite délinquante , répercutent les informations glanées  sur la cible   à d’autres groupes  qui, eux,   les utilisent pour mettre en place des actions de sabotage ou d’empêchement des projets de la cible. 
Ces actions  de sabotages de toutes sortes sont proposées à un niveau basique  , par des intermédiaires habitués et audacieux , qui vont inciter  les prestataires de service payés par la cible à saccager le projet de le cible, ou même les actes du quotidien. 
Dans cette histoire, parce qu'en plus elle est criminelle, ,  le réseau beur avait été longtemps  le plus visible, en sus des voisins.
- Jeune beur venant proposer au patron d’un garde meubles de faire disparaitre mes affaires. 
- Couple corso-beur , chez Fly, venu faire en sorte que les indications données pour fabriquer des meubles de  cuisine, soient changées ( couleur et forme) sans information préalable 
- Jeune beur ayant incité un garagiste à des réparations non conformes etc..
Les autres sabotages , mieux camouflés , avec pour origine des informations volées  directement à la source , ( internet, téléphone, surveillance dans un secrétariat médical) avaient donné des situations plus incroyables dont certaines impliquaient  des médecins , des juristes,  des fonctionnaires et qui malgré un code de déontologie pour les uns, les obligations liées à leur fonction de  service public  pour les autres,  n’hésitent pas  à piétiner les règles de droit ou les règlements qui justifient leur fonction et leurs salaires.
Les actions d’empêchement  direct avaient souvent tout simplement été prises en main par des représentants de la fraternité  commanditaire du harcèlement de domination,  comme   par exemple   
  • - Lorsque j’avais voulu vendre des meubles et objets , un empêcheur présent dans chacune des boutiques de brocante  de Troyes, et  dissuadant  efficacement le proprio de passer outre les consignes de refus. 
  • - Et des situations semblables , chez des bouquinistes/soldeurs  parisiens qui s’étaient mis à me refuser l’entrée, sous le faux prétexte  et indiqué nulle part, que j’étais déjà venue une fois. 
Ce ne sont ici, que quelques exemples, il y en a plusieurs centaines du même acabit et survenus dans  tous domaines de vie confondus .  
Un certain nombre  de ces situations empêchées ou sabotées  et  aussi  incroyables que difficiles à raconter,  avait nourri   des blogs commencés en 2011.  
Tous ces échecs voulus par des dominants ,  répétés, cumulés et confondus, font naturellement  perdre du temps, de l’argent,  et une énergie considérables  à la recherche de pis-aller et  de  tentatives de récupérations diverses  . 
Tous ces échecs programmés  mobilisent une attention  et une énergie de survie  qui  ne permet pas  , et c’est le but,  une évolution sociale  normale ou quelconque.

Image Wikipedia

Quand ce type d’entreprise  de destruction crapuleuse cachée, assurément la 1ère   entreprise de  France,  ne suffit pas à contrôler et  anéantir une citoyenne, les dominants  sadiques et les craintifs apparus crapules,  optent alors  fissa pour la torture par  harcèlement électronique du cerveau : celui qui détruira les capacités cognitives et la possibilité de réagir ou  de lutter,  de la victime.
Cela se fait faire, comme raconté tout au long de ces bientôt 4 années, par des voisins  sadiques, psychopathes ou demeurés,  à qui on peut faire croire qu’il existe un droit caché de torturer une citoyenne  chez elle ,  si  ce droit est  transmis par des élites  de pouvoir local : agent immobilier, notables retraités, maire et plus si affinités.
Cette torture est faite de souffrances internes épouvantables   produites par des tirs d’énergie vers la tête et  qui visent et atteignent systématiquement  le cerveau.

Ces atteintes du cerveau ne laissent pas de traces extérieures visibles, sauf une mine de déterrée et un air  angoissé , attribuables  à n’importe quel problème personnel éventuel. 
Ces tirs incessants et programmés  vers la boite crânienne  avaient provoqué sur presque 4 ans,  des milliers de décharges électriques dans le cerveau,  cassant tout ce qui pouvait l’être  et brûlant au passage la thyroïde et les poumons.  
Les femmes torturées, par ce  système criminel d’énergie dirigée qui bloque ou empêche complètement le fonctionnement normal d’un cerveau  qu’il détruit peu à peu,  est  connu et promu par des fonctionnaires d’Etat et des élus dominants  . 
Cette torture  par atteinte du cerveau , est une forme cachée de contrôle mental basique grandissant ( impossibilité de penser ou d’agir, perte de capacité de discernement, et perte  du vocabulaire , pensée confuse,  recherche incessante d’un endroit juste pour  être seule ou pouvoir dormir)  , à cause de l’audace impunie des délégués au crime ( voisins)   et des technologies détournées et  miniaturisées ,  en pleine expansion.

Il y a urgence à informer  toutes les femmes , premières victimes potentielles de contrôle social et mental par énergie dirigée, pour qu’elles sachent reconnaître les problèmes et les symptômes , et  qu’elles apprennent aussi à ne pas confondre leur situation avec celles des electro-hypersensibles. Comme on veut le leur faire croire.

http://www.legavox.fr/blog/freyheit/droit-compare-harcelement-electromagnetique-necessite-8694.htm#.Vt63TDa8aT8

jeudi 3 mars 2016

HCE- Sadisme de nuit

Le déni du harcèlement criminel électronique 
s'apparente à une lobotomie

Le sadisme exercé dans cette histoire  de pervers se révèle être une forme d’extrême cruauté collective  d’individus  cachés qui jouissent en groupe de l’expression de leur  barbarie .

Le sadisme, en général,  consiste à jouir d’une souffrance infligée à un autre. 
La souffrance  infligée  par ce type de   sadique/tortionnaire   ne peut  l’être  qu’à une personne non consentante . Sinon , la situation serait sado/maso.

Bien que ne faisant plus partie des troubles du comportement listés dans le DSM IV , le sadisme est  cependant considéré comme une maladie mentale « quand il est criminel et répétitif «  selon le psychanalyste Gérard Bonnet. 
C’est le cas ici, dans cette histoire  de mise à mort par harcèlement électronique , et dans quelques autres.

Le harcèlement électronique utilise une énergie violente , dirigée à distance,  pour provoquer la souffrance au sein même de l’organe qui d’habitude se contente de l’enregistrer comme venant d’une autre partie du corps : le cerveau.

Dans ce processus de bombardement du cerveau par   harcèlement électronique , il y a aussi destruction de fonctions vitales de cet organe majeur . 
Pour le moment, cela se fait  dans une indifférence générale ou consensuelle étatique ,  criminelle .

Cette activité criminelle confiée à des êtres plutôt frustres de voisinage ou de passage, et mise en scène collectivement, semble, ici,  basée sur un acte de langage qui aurait  induit  un désir pervers de participer à une entreprise  de type punitive au nom d’une loi interne à un certain groupe d’autres pervers.

Les pions/tortionnaires/acteurs de cette criminalité n’ont pas de raison de type vengeance personnelle de participer à ces actes de barbarie.
C’est donc ce seul acte de langage qui aurait initié l’expression de leur cruauté à l’état latent dans leur nature perverse, et  n’attendant qu’un prétexte pour s’exprimer dans des actes lâches , violents et barbares, d’irresponsables jouisseurs et facilement  robotisés  par de prétendus  impératifs de groupes.

La lâcheté  des pions criminels utilisés en voisinage tient 
- à leur camouflage derrière des murs et des planchers,
- à leur dénégation systématique 
- à leurs occupations de type « force active de la nation » ( soudeur, élève, restaurateur etc….)  qui les fait prendre pour des  gens « normaux » parce que leur sadisme est couvert et/mais aussi  protégé par un autre groupe de dominants 


Un article du Figaro du 20-9-2013  avait fait état d’une étude sur le sadisme et  menée par les Dr Delroy Paulus et Erin Buckels , professeurs et chercheurs en psychologie à l’université de Colombie britannique ( Canada) comme suit :

Lors d'une première expérience relatée dans la revue scientifique Psychological Science, Paulhus et Buckels ont soumis 71 étudiants à un questionnaire apparemment centré sur la thématique «Personnalité et tolérance aux emplois difficiles». Dans le panel des emplois proposés, 34 étudiants ont choisi le nettoyage des toilettes, 13 un job les exposant au froid…les 53 restant ont préféré se consacrer, de près ou de loin, à l'extermination d'insectes. Les chercheurs leur ont fourni un moulin à café barbare dans lequel les étudiants devaient jeter trois insectes pour les réduire en miettes. Afin «d'humaniser» davantage ces insectes, les chercheurs leur avaient donné des prénoms.
Durant l'expérience, certains étudiants suspendaient leur geste criminel après avoir tué un, voire deux insectes. Mais d'autres réclamaient encore plus de victimes, et un questionnaire a mesuré chez eux un plaisir particulièrement intense, leur jouissance augmentant même avec le nombre d'insectes qu'ils faisaient souffrir.

Dans une deuxième étude, le Dr Paulhus a cherché à établir des liens entre ces pulsions sadiques et trois «traits de personnalité néfastes»* (narcissisme, psychopathie et machiavélisme) sur lesquels il travaille depuis 30 ans. Il a pour cela proposé à des volontaires de jouer à un jeu vidéo en permettant aux gagnants, après un long temps de diversion, de revenir faire exploser leur adversaire après le combat, ajoutant un bruit plus ou moins fort à cette élimination. Parmi ceux qui présentaient un niveau élevé de traits de «personnalités néfastes», seuls les sadiques faisaient l'effort de revenir pour pulvériser leur adversaire. Ils étaient aussi les seuls à relever alors le niveau sonore. Selon les chercheurs, ces résultats montrent que des sadiques «ordinaires» ont une motivation interne pour faire souffrir des innocents, même si cela leur coûte temps et énergie.

A cela on peut ajouter  une précision qui différentie les psychopathes  des sadiques 

«Les psychopathes veulent profiter de leurs victimes et se fichent de leur faire du mal dans ce processus, a déclaré le Dr Paulhus sur le site du New York Times. En revanche, les sadiques recherchent des occasions de faire souffrir les autres, et prolongent celles-ci pour leur propre plaisir».

et une autre qui amène les mêmes spécialistes à classer le sadisme dans un ensemble  qui cerne les aspects négatifs de personnalités  "la tétrade noire" 
Cette tétrade noire serait donc formée par le sadisme, la psychopathie, le narcissisme, le machiavélisme 


Voici ,  ci-dessus et ci-après et une nouvelle fois,  quelques exemples de  détections de tirs incessants  d’énergie dirigée vers le cerveau , fait par des sadiques de voisinage et qui avaient  duré toute la nuit.


Les heures des détections  présentées par préférence sont celles du début de la journée , quand tout le monde dort et que les appareils  électriques ou électroniques sont éteints ou en veilleuse . 

L’appareil qui adapte les tirs, à la particularité de savoir  reconnaitre par information retour , après tests et tirs , les endroits de moindre résistance   ( dessus ou dessous) qui permettront de choisir une provenance adaptée pour des  tirs  douloureux et destructeurs et donc  plus efficaces 
La régularité des densités de puissance détectées tend à montrer, une nouvelle fois, la programmation des appareils mis en fonction . 
Pour cette autre nuit de torture , les tirs  d’énergie produisaient , comme souvent ici, des sifflements dans le cerveau . Ces tirs avaient également  impacté  toute la partie gauche  du corps, dans une douleur continue.



On peut noter ici, pour éviter toute confusion, qu’une détection  d’émission d’un téléphone, avait été faite  à l’extérieur d’un bureau où un téléphone DECT était posé sur  son socle.( Les téléphones DECT émettent , non-stop)  
La détection , et  faite devant la porte fermée  du bureau ,  et envoyée plus tard à la secrétaire d’habitude assise dans ce bureau, donnait des valeurs très irrégulières et complètement différentes de celles qui sont  présentées ici.

Quasiment toutes les actions ou réactions d'une victime 
de harcèlement  criminel électronique , sont suivies de
REPRESAILLES


Pour mémoire 
Le narcissisme est caractérisé par une tendance à être centré sur soi-même, à exagérer ses talents et ses capacités, à considérer que les choses sont dues, et à manquer d'empathie envers les autres.

 Le machiavélisme présente
- une tendance à la méfiance cynique
- une manipulation amorale
- un désir de statut
- un désir de maintenir un contrôle interpersonnel

La psychopathie est caractérisée par un manque de sentiment, de sympathie ou d'empathie pour les autres.


L'empathie est la capacité de ressentir et comprendre les émotions et les sentiments des autres.