mardi 8 mars 2016

8 mars - Contrôle social et contrôle mental des femmes


Image Wikipedia

On sait que le harcèlement  en réseau tel qu’il est organisé en bandes  permet une surveillance constante de certaines femmes, mais pas seulement.
Il se trouve que le 8 mars est la journée internationale des droits des femmes , ce qui donne la priorité au sujet et au genre.


Par le harcèlement en réseau,  des groupes de chouffeurs  /espions  et acteurs de harcèlement , motivés par des bobards qui servent d’excuses à leur conduite délinquante , répercutent les informations glanées  sur la cible   à d’autres groupes  qui, eux,   les utilisent pour mettre en place des actions de sabotage ou d’empêchement des projets de la cible. 
Ces actions  de sabotages de toutes sortes sont proposées à un niveau basique  , par des intermédiaires habitués et audacieux , qui vont inciter  les prestataires de service payés par la cible à saccager le projet de le cible, ou même les actes du quotidien. 
Dans cette histoire, parce qu'en plus elle est criminelle, ,  le réseau beur avait été longtemps  le plus visible, en sus des voisins.
- Jeune beur venant proposer au patron d’un garde meubles de faire disparaitre mes affaires. 
- Couple corso-beur , chez Fly, venu faire en sorte que les indications données pour fabriquer des meubles de  cuisine, soient changées ( couleur et forme) sans information préalable 
- Jeune beur ayant incité un garagiste à des réparations non conformes etc..
Les autres sabotages , mieux camouflés , avec pour origine des informations volées  directement à la source , ( internet, téléphone, surveillance dans un secrétariat médical) avaient donné des situations plus incroyables dont certaines impliquaient  des médecins , des juristes,  des fonctionnaires et qui malgré un code de déontologie pour les uns, les obligations liées à leur fonction de  service public  pour les autres,  n’hésitent pas  à piétiner les règles de droit ou les règlements qui justifient leur fonction et leurs salaires.
Les actions d’empêchement  direct avaient souvent tout simplement été prises en main par des représentants de la fraternité  commanditaire du harcèlement de domination,  comme   par exemple   
  • - Lorsque j’avais voulu vendre des meubles et objets , un empêcheur présent dans chacune des boutiques de brocante  de Troyes, et  dissuadant  efficacement le proprio de passer outre les consignes de refus. 
  • - Et des situations semblables , chez des bouquinistes/soldeurs  parisiens qui s’étaient mis à me refuser l’entrée, sous le faux prétexte  et indiqué nulle part, que j’étais déjà venue une fois. 
Ce ne sont ici, que quelques exemples, il y en a plusieurs centaines du même acabit et survenus dans  tous domaines de vie confondus .  
Un certain nombre  de ces situations empêchées ou sabotées  et  aussi  incroyables que difficiles à raconter,  avait nourri   des blogs commencés en 2011.  
Tous ces échecs voulus par des dominants ,  répétés, cumulés et confondus, font naturellement  perdre du temps, de l’argent,  et une énergie considérables  à la recherche de pis-aller et  de  tentatives de récupérations diverses  . 
Tous ces échecs programmés  mobilisent une attention  et une énergie de survie  qui  ne permet pas  , et c’est le but,  une évolution sociale  normale ou quelconque.

Image Wikipedia

Quand ce type d’entreprise  de destruction crapuleuse cachée, assurément la 1ère   entreprise de  France,  ne suffit pas à contrôler et  anéantir une citoyenne, les dominants  sadiques et les craintifs apparus crapules,  optent alors  fissa pour la torture par  harcèlement électronique du cerveau : celui qui détruira les capacités cognitives et la possibilité de réagir ou  de lutter,  de la victime.
Cela se fait faire, comme raconté tout au long de ces bientôt 4 années, par des voisins  sadiques, psychopathes ou demeurés,  à qui on peut faire croire qu’il existe un droit caché de torturer une citoyenne  chez elle ,  si  ce droit est  transmis par des élites  de pouvoir local : agent immobilier, notables retraités, maire et plus si affinités.
Cette torture est faite de souffrances internes épouvantables   produites par des tirs d’énergie vers la tête et  qui visent et atteignent systématiquement  le cerveau.

Ces atteintes du cerveau ne laissent pas de traces extérieures visibles, sauf une mine de déterrée et un air  angoissé , attribuables  à n’importe quel problème personnel éventuel. 
Ces tirs incessants et programmés  vers la boite crânienne  avaient provoqué sur presque 4 ans,  des milliers de décharges électriques dans le cerveau,  cassant tout ce qui pouvait l’être  et brûlant au passage la thyroïde et les poumons.  
Les femmes torturées, par ce  système criminel d’énergie dirigée qui bloque ou empêche complètement le fonctionnement normal d’un cerveau  qu’il détruit peu à peu,  est  connu et promu par des fonctionnaires d’Etat et des élus dominants  . 
Cette torture  par atteinte du cerveau , est une forme cachée de contrôle mental basique grandissant ( impossibilité de penser ou d’agir, perte de capacité de discernement, et perte  du vocabulaire , pensée confuse,  recherche incessante d’un endroit juste pour  être seule ou pouvoir dormir)  , à cause de l’audace impunie des délégués au crime ( voisins)   et des technologies détournées et  miniaturisées ,  en pleine expansion.

Il y a urgence à informer  toutes les femmes , premières victimes potentielles de contrôle social et mental par énergie dirigée, pour qu’elles sachent reconnaître les problèmes et les symptômes , et  qu’elles apprennent aussi à ne pas confondre leur situation avec celles des electro-hypersensibles. Comme on veut le leur faire croire.

http://www.legavox.fr/blog/freyheit/droit-compare-harcelement-electromagnetique-necessite-8694.htm#.Vt63TDa8aT8

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.