vendredi 20 mai 2016

"gang stalking", les réseaux de la haine


L’expression  « gang stalking » a  été traduite  en français par harcèlement global, à l’initiative de Josselyne Abadie ,   une des premières victimes  a avoir révélé ce phénomène de façon synthétique.
Pour en exprimer l’universalité, Rudy Andria avait mis à disposition de très nombreuses traductions d’études et de témoignages sur ce même phénomène.
Quelques associations et regroupements de victimes se sont fédérés en Europe et à travers le monde pour faire connaître ce fléau sociétal caché et qui s’est enraciné dans l’omerta. 
Pour le dénoncer il faut le prouver tout en essayant d’en comprendre les  mécanismes et d’en connaître les moyens qui relèvent  souvent d’une technologie qui échappe à beaucoup de victimes,  faute de formation ad hoc, ou de moyens financiers pour investir dans des appareils de détection coûteux.
Pour résumer les aspects principaux de ce phénomène de type criminel  , on pourrait re-dire que :
Le harcèlement criminel global se compose du harcèlement criminel en réseau (HCR) et du harcèlement criminel électronique (HCE).

Le harcèlement criminel en réseau  consiste à livrer à un groupe qui sert de relais à d’autres groupes , puis encore à d’autres,  une personne désignée  comme devant être harcelée sans répit et sans concession . 
Le but de ce type de harcèlement en réseau  est de détruire la victime/cible  concernée en la poussant à la folie ou au suicide.
Pour parvenir à ce but accepté par les amateurs du harcèlement global, les accros de ce système criminel vont s’occuper à espionner, dénigrer, vilipender et isoler 
la personne désignée pour la rendre fragile et vulnérable.

Dans sa relation avec la victime/cible , chaque participant  , et cette fois dans le cadre de son métier, sous couvert de sa qualité ou de sa fonction  va compliquer toute situation de la cible en  organisant des sabotages ou en feignant d’incessantes erreurs ,  qui prétendument  réparées , s’avéreront   souvent  pires que le mal et parfois  fort couteuses. 

Le harcèlement criminel électronique est la forme physique , barbare et violente du harcèlement criminel global. 

Le harcèlement criminel électronique , quand il est mis en place en proximité de la victime , consiste à pulser des signaux ( faisceaux de fréquences)  à travers les parois , à partir d’appartements voisins . Ces signaux peuvent porter des micro-ondes, des sons, des sifflements  et  aussi de très basses fréquences qui interfèrent avec celles du cerveau. 

Ces signaux  sont pulsés par des appareils programmés et servent à priver la cible de sommeil dans des souffrances indescriptibles , pour la brûler , pour lui faire entendre des voix directement dans le crâne , la rendre folle ou la faire passer pour folle.

Cette criminalité  est déléguée à des voisins, souvent  inconnus , assassins volontaires pourvu qu’ils ne risquent rien.

Les organisateurs du harcèlement criminel global,  sont ailleurs. 

Outre  le harcèlement électronique par le voisinage, il existe  également des possibilités d’atteinte  volontaires et répétées à l’intégrité physique d’une victime/cible par des antennes-relais , des radars militaires , des satellites .

Le harcèlement criminel global est une expression de haine  et de domination  ou un désir de vengeance  et qui peut transformer la cible/victime en cobaye d’expérimentation , ou en jouet pour sadiques et psychopathes.

 La cible/victime devient, par la forme de  haine à l’origine de sa désignation,  un élément public , consommable  par tous , pour défoulement ou étude,  avant anéantissement et élimination.


De nombreux témoignages en langue anglaise  ont essayé de lister les raisons de la participation  de citoyens aux airs normaux, à cette pratique codifiée qu’est le harcèlement criminel global manipulé. On y trouve :

- des abrutis avides de pouvoir facile,
- des crétins qui s’imaginent que la société à besoin d’eux pour être protégée de la 
   cible,
- des « bas de plafond « qui trouvent là le seul moyen de se faire des copains,
- des andouilles à qui l’on fait croire qu’ils sont de valeureux espions utiles à l’Etat,
- des escrocs et voleurs cherchant toutes occasions pour tromper et voler,
- des voyous qui utilisent seulement leurs  mauvaises habitudes dans d’autres     
  activités , pour compléter leur emploi du temps ou améliorer leurs revenus.

- et tous les citoyens très très  moyens , à qui l’on peut faire gober n’importe quoi,  
  puisqu’ils croient qu’ils ont un droit constitutionnel de plus que leur victime : celui de 
  l’assassiner en cachette.


Dans certains de ces  mêmes témoignages , on trouve aussi des conseils pour lutter contre cette dérive sociétale criminelle  qu’est le harcèlement  global et qui n’est toujours pas reconnue en France dans sa gravité terroriste

- le premier conseil est bien sûr de ne pas croire les mensonges rapportés de seconde main et de 3ème main , quand ce n’est pas de 6ème main,  par tel ou tel et concernant une personne  désignée comme cible, qui en plus, ne vous a rien fait

- le deuxième conseil  est un rappel à utiliser la presse  ou encore la littérature  pour dénoncer le phénomène et expliquer sa nocivité mortifère, 

- face à une personne harcelée et qui se débat sans avoir encore compris sa  
situation  , il est aussi proposé de lui faire connaitre des sites ou des lectures susceptibles de lui ouvrir les yeux et l’esprit sur les pratiques répertoriées et constitutives de ce type de harcèlement,

- aux élus, on suggère un peu de courage, pour appliquer et faire appliquer les lois qui respectent les droits des cibles/victimes , tout comme cela est fait par contre très naturellement pour les criminels,

- aux professionnels de la santé , on demande de l’honnêteté pour cesser de prétendre qu’un chat est un chien , et qu’une victime/cible de haine en bande très organisée est dangereuse pour les criminels en bande organisée,

-  à tous ceux qui le peuvent, il est suggéré d’aborder ce sujet du harcèlement criminel en réseau , en toutes occasions et avec toute sorte de public pour en expliquer les rudiments ou les principaux ressorts,

- à ceux qui sont témoins  de ciblage ou qui sont voisins de ciblés , on demande de se conduire avec tact et respect ,  et si disponible, avec  intelligence et humanité.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.