samedi 4 juin 2016

Inhumaine CUISSON d'humaine



Ceci est le bas de ma jambe droite. Ces brûlures ont été faites après une nuit passée dans ma voiture. Ces brûlures, sur les deux jambes, sont localisées à l’arrière,  et vont  jusqu’aux  mollets .
Les deux pieds et la partie  des jambes concernées  présentent en plus  un oedème important . Comme après chaque nuit passée dans ma voiture avec tirs d’énergie à volonté.
Ma voiture , à la particularité de pouvoir être ouverte avec des clés frauduleusement  copiées,  et ce  ici, aux Sables d'Olonne ,  par  des résidents de l’immeuble  Cap Olona, qui y jettent des objets m’appartenant et précédemment volés . Comme souvent dans l’appartement.  Un des  violeurs de  ma voiture, de cette résidence,  est en couple.
Ailleurs, cette voiture est ouverte ,  par n’importe qui, n’importe quand, n’importe où .Comme si un ou des éléments de réseau criminel me suivait (en)t partout.
Grâce aux clés copiées, les criminels de cette histoire placent dans mon véhicule , et à volonté,  l’équivalent d’une balise qui  permet de savoir à tout moment où se trouve mon véhicule et  moi avec . Cette sorte de balise , par ailleurs,  propulse des signaux . 
Ce suivi en temps réel permet aussi aux criminels d’envoyer des bénévoles pour récupérer tous les flyers  mentionnant la criminalité  décrite dans ces blogs . Ces flyers sont   posés sur  des véhicules en stationnement. 
Hier à Mesquer (44) , ce sont deux voiturées de retraité(e)s qui ont débarqué à mes trousses , à l’heure du café ou de la sieste, pour  ce boulot de fachos soucieux de garder cette  histoire secrète.  Faire : OUI. Faire savoir : NON


Selon son ex-mari, cette dame, de l'endroit,  est une perverse. Elle fait partie d'un réseau crapulo-criminel qui n'hésite pas à  violer  des appartements et des dossiers  quand il y a besoin de résoudre un différent en sa faveur. 
Selon ses amis qui m'avaient contactée, elle serait à l'origine d'une très grande partie de ma situation . Victime de sa haine à 75%. 

Pour ce qui concerne les tirs dans mon véhicule, il semble  qu’une application   sur  téléphone cellulaire, et partagée par tous les criminels et jeunes  fachos  qui me poursuivent à longueur de nuit pour m’empêcher de dormir , déclenche  cette sorte de balise cachée qui, alors,  propulse des tirs  d'énergie à l’intérieur de l’habitacle du véhicule  et dans mon cerveau. 
Lors de  mes déplacements , les invités locaux  et accros   à cette   chasse à l’être humain nationale ,avec tirs d’énergie sur la cible ,  s’éclatent le plus longtemps possible. 
Il semble qu’une distance minimale soit nécessaire pour déclencher cette sorte de balise. 
Mes divers changements de place de stationnement  pour  échapper  à leurs tirs donnent  alors lieu à des recherches effrénées de ces fous furieux qui participent à cette horreur . Selon leur rapidité ou l’information récupérée de la balise pour certains,   ils peuvent ainsi  effectuer des dizaines , voire des centaines de déclenchements d’énergie  dirigée  de cet élément   caché dans mon véhicule.

Une fois  l'emplacement de la cible repéré et entré dans le logiciel du responsable du groupe, les tirs sont alors débités à cadence et intensité régulière. La souffrance et la privation de sommeil de la cible  seront à disposition du  caprice et du  sadisme du programmeur en question.

On trouve de nombreuses jeunes femmes dans ces groupes crapulo-criminels , dont , aux Sables d’Olonne,  des enfants de commerçants qui en journée encaissent mon argent, lors d’achats,  avec le sourire de circonstance .
Le nuit dernière, j’avais  finalement réussi à échapper aux fous furieux du 44 .
Celui qui m’avait réveillée ce matin par un tir d’énergie,  était tout content de lui 
«  c’est moi qui l’ai trouvée » 
avait-il crié de joie  dans son téléphone.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.