dimanche 19 juin 2016

Sieste ou nuit - même traitement par le crime organisé français.

Extrait de "Trois amis en quête de sagesse" L'Iconoclaste -Allary Editions

Le crime organisé français se porte bien et prospère vigoureusement .  Par complaisances diverses. Il est au service des dominants qui aiment l’argent et le pouvoir facile, et ont l’habitude d’ asservir, opprimer et /ou profiter des autres, en cachette.

Le crime organisé français de harcèlement électronique tel que raconté ici, sert donc entre autres, tous ceux qui ont pris l’habitude du pouvoir par toutes exactions officiellement niées, grâce à  .

- des élus qui rigolent des victimes en les renvoyant vers la justice qu’ils bâillonnent préalablement et  outrageusement.

- des fonctionnaires d’Etat, mis  au service d’ élus ou d’autres  représentants  de l’ Etat, pour faire taire les victimes  . 

Le crime organisé français  est en relation de consensus et de méthodes avec celui de tous les autres pays où l’on trouve une mafia associée par drogue et affaires interposées ,  et des franc-maçons complices. 
C’est tellement évident et connu qu’on le trouve même raconté dans un roman .


Et....c’est très vraisemblablement , cette organisation barbare,   gigantesque et consensuelle par son sadisme fondamental,  qui avait manigancé,  pour m’infliger les mêmes sévices  à Cuba, en Islande et partout ailleurs. Comme pour beaucoup d'autres cibles , dans le même cas. 




Le cas de Cuba est particulièrement intéressant. Dans ce pays , comme en Islande, on prétend , plus qu’ailleurs, respecter autant les femmes que les hommes

Pourtant , lors de mon séjour en groupe et itinérant dans l’ile, j’avais été bombardée de signaux chaque nuit , et ce , dans des hôtels différents, et des villes différentes. 

Pourtant, sans exception, j’essayais du repos, la tête empaquetée dans 4 packs de gel de protection . Le tout maintenu par une capuche de plongée. He, oui ! Curieux bonnet de nuit, dont je ne me séparais pas .
A Cuba, il n’y avait pas alors  de (borne)  WiFi dans les hôtels. Ce n’était donc pas l’origine du micro-ondage, par détournement de l'utilité de la borne ou d'un appareil.



Il fallait alors pour expliquer cette criminalité organisée , bien évidemment penser à du matériel mis en place localement à chaque fois. Cela impliquait  préparation et préméditation. 

Les bombardements nocturnes de signaux étaient semblables à ceux qui existaient  en France. Ce qui permet  les hypothèses faciles suivantes :

-soit, comme partout dans le monde,  le matériel existe localement, et peut être mis en fonction à tout moment, sur commande

soit le matériel de torture prévu pour privation de sommeil et destruction du cerveau en sus,   avait été apporté par un zigoto de mon groupe préalablement contacté pour ce faire. 

C’est vraisemblable.  A Cuba, le réseau corso-beur qui  met en œuvre   le harcèlement électronique  surtout en France mais aussi ailleurs , et quasi partout dans le monde, était à exclure. Inexistant.  

Le réseau dominant local,  caché, et pas tant que cela , était ( est ?)  fait de franc-maçons,  bien connus  de tous, pour avoir aidé Castro a virer les américains et en avoir reçu leur récompense de pouvoir.

Se dire poursuivie par une haine de FM à travers le monde et aux Sables d’Olonne aussi,  quand on est Madame Tout le Monde, c’est un peu gonflé ? non ?   

Pas tant que ça. Puisque ce qui est en jeu , ce n’est pas ma vie ou ma santé dont tout le monde se moque complètement  dans cet Etat  de droit  surtout des hommes , mais seulement le fait que cette criminalité de domination risque d’être un peu connue, et avec des preuves.

Les chinois appellent ce que je fais et que nous faisons   « soulever le couvercle de la marmite » 

Et ici , aux Sables d’Olonne , la vapeur qui se dégage de la marmite ,  brûle même et aussi  l’après-midi.

Hier , une nouvelle fois , des signaux brûlants, lâchés sous forme de « tirs » ( que l'on peut appeler "agressions" ou "impulsions"  ) et qui traversent tout,   venaient du dessus en A221. Un criminel aux aguets avec, très vraisemblablement , son ordinateur paramétré sur  une ou des( mes)  données biologiques , semblait me suivre , chez moi, à la trace.  

Quand je m’étais allongée , un tir de micro-ondes de 30 secondes de durée  ,  

La fréquence porteuse est 2,4 GHz 
les valeurs, en marron, sont en 𝜇W/m2


avait martyrisé l’oreille droite , comme le montre cette image de l’énergie brutale produite dans la partie du cerveau  concernée



En période de repos, juste avant ce tir ,  l’EEG était comme ceci , ci-dessous
 :



Au moment du tir la transcription de l’affolement des neurones et du reste,  donnait ceci : 




En "normal" l'information dBm dans l'appartement est environ - 64dBm
Au moment du tir elle était de - 56 dBm


Même avec cette mauvaise photo , on aperçoit l'indication de la fréquence porteuse :  2468 MHz, dé. 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.