jeudi 27 octobre 2016

Les réglages du voisin corse du A221

L’origine corse du résident officiel  de l’appartement ( A221)  au-dessus du mien et d’où viennent la plupart des tirs d’énergie dirigée vers ma tête, ne m’est connue que depuis quelques semaines. L’origine probable  de  la région de Bastia, de  D. Stefane m’était apparue en voyant ceci,  ci-dessous ,  et son propriétaire , ensemble. 

Le seul patronyme STEFANE  , sans  NINI, ne donnait aucune information sur internet . Sauf la page FB du voisin du A221  avec photo, et aussi  un  petit complément ailleurs. 
D. Stefane  s’était dit « employé du Vendée Globe ». 
Cet appartement A221 étant  presque sans arrêt occupé  est peut-être rentabilisé un max par d’autres employés du Vendée Globe.

Pour mémoire le Vendée Globe est une  prestigieuse course pour marins solitaires , qui part des Sables d’Olonne ( Vendée) . Cette course aussi nommée "l’Everest des mers,"  a lieu tous les quatre ans . Le départ  pour  cette année 2016 est fixée au  6 novembre, pour les 29 skippers sélectionnés . 

  En attendant , c’est la fête à Port Olona et à la Chaume où s’exhibent aussi 2 fabuleux 3 mâts, dont celui-ci
L'étoile du Roy

L’appartement où je suis actuellement bombardée de tirs d’énergie dirigée, par ce voisin employé du « Vendée Globe » selon lui, se situe donc  aux Sables d’Olonne.
 Les tirs d’énergie dirigée vers ma tête , outre le fait que ce type de criminalité est  inadmissible , ont une origine/cause qui m’échappe toujours.
Cette criminalité qui s’exprime souvent avec une  violence et une  férocité insoutenable semble dépendre   de l’ humeur des  amateurs d’actes sadiques aux commandes des appareils  ,  ou de leur problème de couple  , ou d’un manque  de programme TV captivant ou de leur constipation, ou….
C’est , à sa manière, ce que   notait déjà l’astrophysicien, Jean-Pierre Petit sur son site,  en date du 28 janvier 2006 .

Cela fait donc , au moins , 10 ans que les pouvoirs publics et les politiques ont été prévenus et se sont contentés de menacer les victimes  ou jouer l’autruche. ....au moins pire.
Ici, selon mes observations , faites   de sensations, et de détections, Il semble que le matériel utilisé par ces criminels de l’ombre  ,  et comme raconté à maintes reprises, change   sans arrêt. 
Cela permet  au crime organisé sur place  , d’ éviter les preuves et de contourner mes astuces de protection.  Ce qui est  en même temps la preuve d’une organisation bien pourvue d’appareils divers  mis à disposition , adaptables et réglables et d’ailleurs souvent  réglés sur place. Comme à Vannes (56) . Comme à Saint Julien des Landes (85)
Tout d’abord pour comparaison, on peut noter ceci , qui est une détection faite alors que j’avais réussi à entrer chez moi en cachette.

Ce qui devrait être toujours normal dans un appartement sans appareil connecté

Ce qui va suivre  ici , montre , par contre une agression par propulsion  brève et fulgurante de micro-ondes. Cette détection est en milliVolts/mètre. 
 La brûlure, lors d’impulsions appelées « tirs »  est ressentie ici comme vive et intense.

C'est donc  complètement différent de   ce qui est présenté à :
  
Les détections suivantes montrent ce qui me semble être un réglage de camouflage , ou encore une nouvelle manière d’entretenir le mal avec une méthode différente,  et ce  en attendant une autre explication plausible ou différente. 
Le même jour ( mais il y en a eu d’autres) , une détection en après-midi le 23-10-16  montrait ceci à 14H36,  soit une impulsion de micro-ondes de 20 secondes et qui avait entrainé  une sensation de brûlure.

Mais le plus surprenant est l’impulsion de 14h38.40 , sur des fréquences correspondant aux micro-ondes , avec des valeurs CEM en µW/m2 quasiment insignifiantes de 0,08 µW/m2 et 0,06 µW/m2 et 0,04µW /m2  et qui , pourtant  donnaient très exactement la même sensation de brûlure que l’impulsion de 14h26 30 et 14H36.40 conjuguées.
Des impulsions ( tirs) de micro-ondes répétées avec des CEM infimes avaient, ainsi ,  laissé  une sensation de brûlure interne  dans la tête et les poumons qui avaient perduré environ 20 minutes


Ce phénomène avait été répété , le même jour à 22h27 sur 30 secondes , comme ci-dessus . 
Les tirs suivants (22H30.40 et suivants)  , avec  également des valeurs CEM très basses  (0,1 µW/m2 et 0,06 µW/m2 et 0,05 µW/m2 et 0,04 µW/m2)  sur les fréquences des micro-ondes . 
Ces "tirs" avaient entrainé  le même phénomène d’une intense brûlure en profondeur et qui s’était prolongée, entretenue de la même façon. 

Il faut y ajouter ceci, au 1er novembre , au retour d'une nuit dans la rue et en voiture.
Pour essayer de me réchauffer, je m'étais fourrée sous la couette. 
Denis STEFANE attendait son moment de sadisme et avait réglé ses appareils comme suit :


et


Pour comprendre que ces agressions telles que montrées ci-dessus  sont indépendantes d’un fonctionnement de WiFi normal, une détection avait été faite simultanément en scannant les émissions WiFi du voisin du dessus , tout en détectant  les « autres » CEM en provenance , aussi du A221.
FP  indique la fréquence porteuse,
 en marron les impulsions détectées 

Ici, en marron , les valeurs CEM infimes du WiFi du voisin , scanné avec antenne directionnelle . Dans la colonne en jaune , la fréquence WiFi captée. 
Pendant ces détections en chambre, aucun appareil n’était connecté dans ma pièce . 


Les yeux des cibles de micro-ondage  par impulsions sont particulièrement  fragilisés et dangereusement maltraités ,  par un  dessèchement hyper-rapide.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.