vendredi 4 novembre 2016

Criminalité électronique - Bis repetita


Le 3 novembre au soir, je n’avais pas eu à ouvrir mon véhicule dans le parking. Quelqu’un l’avait fait avant moi. 
Ce quelqu ‘un avait 
- soit rafraîchi ou forcé  un bricolage criminalo- mafieux  de  l’électronique de ma voiture, 
-  soit posé un gadget  activable à distance.
et j'avais quitté l'immeuble pour une nuit dans ma voiture,  loin des sadiques obsédés du A221, mais ainsi  vaguement prévenue.
Effectivement , en tous endroits, même distants de plusieurs kilomètres   , j’avais reçu des décharges électro- quelque chose  , venant de mon véhicule , dans la tête et  dans les reins . La cadence  des agressions , était seulement moins effrénées que dans l’appartement . 

Dans l’appartement l’appareil émetteur du criminel-mafieux   du dessus (A221)  est à seulement  3 mètres de moi.
Dans la voiture, un appareil de criminel mafieux lambda  devait d’abord rechercher  l’emplacement de mon  stationnement (GPS ?) avant de pouvoir déclencher l’appareil émetteur. Peut-être ( ou pas) par le même moyen.


Après les 2 ou trois premières agressions qui montaient en puissance, la cadence  des déflagrations se stabilisait . Pépère. 
Et il fallait alors de nouveau bouger , pour éviter une nuit blanche  de souffrances .

De retour chez moi, au matin du 4 novembre , à 11H29 , j’avais opté pour la position allongée sur un lit.
A 11H31,  une brève impulsion ressentie au cerveau, avait été détectée ainsi  venant du dessus :  

Et mon cerveau avait réagi ainsi  à 11h 31:

et ainsi ( déflagrations électriques ) à11h 31.21 



ce qui s'exprimait également ainsi à 11h 31.21, et au niveau des électrodes :



 Des  »tirs », modérés, n’étaient venus que 10 bonnes minutes plus tard, avec  cuisson des jambes en sus . Malin 

Ceci ci-dessus  est pour rappeler ce qu'on nous redit quand ça arrange ,  à savoir que la France est le pays de la signature de  la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen , dont le texte  est inclus dans la Constitution  française et  qui affirme entre autre que 
« Chacun a droit au respect de sa vie privée »


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.