samedi 11 février 2017

Tirs d'énergie dirigée dans le cerveau- Sensation de bruit métallique

Ces détections EEG, montrent le même type de tir d’énergie dans la tête. Les détections EEG , censées prouvées la privation de sommeil qui accompagne la souffrance provoquée volontairement  et  dont voici ci-après   quelques exemples , ont été faites à mon retour dans l’appartement, samedi matin 11-2.
Bien avant que  le corse D. STEFANE, ne vienne me traiter de "sale pute" et  me  cracher à la figure, de colère, dans le couloir .(14h40)
Comme souvent maintenant,  au matin, j’avais perdu connaissance après une courte  série de tirs de signaux, laissant ainsi mon cerveau   à disposition du canardage  non stop ,  par les criminels de Cap Olona.
La veille, à cause de tirs d’énergie également  incessants dans la tête , et  quelque soit l’endroit, j’avais dû quitter cet appartement baillé par Madame BLAINEAU parfois, par CM-CIC Gestion Immobilière d’autre fois, et ce,  au gré des décisions ou besoins ,  des membres du réseau criminel aux airs BCBG,  des Sables d’Olonne ( 85).
C’est ce réseau criminel aux airs  BCBG qui fabrique les entourloupes  indémélables qui  compliquent  la vie d’une cible ad nauseam  et occupent  toute l’attention pour en comprendre les enchevêtrements et les liens. 
Ce même réseau  commande la torture de souffrances et privation de sommeil conjuguées et  mise en œuvre par les psychopathes,  de proximité ou non. Ce réseau criminel BCBG  protège les criminels qu’il utilise pour ses besoins.
A cause du grand froid, en  quittant l’appartement ,  je m’étais réfugiée au plus près.  Dans le parking. Après de nombreux essais  de tirs d’énergie  qui impactaient le toit du véhicule ( bruits sur la carrosserie) , le faisceau du signal  propulsé avait récupéré sa cible : ma tête. Il ne  l’avait plus lâchée. 
J’étais sortie  chercher refuge dans la rue, immédiatement « coursée » par une petite voiture rouge, puis repérée par l’encagoulé mentionné à :
Ceci montre les emplacements des électrodes du casque de l’EEG.

Ci-dessous, une courte liste des premières alertes enregistrées par l’EEG. Ces alertes correspondent à des douleurs internes dans le   cerveau. Elles étaient  ressenties, ici,  comme des bruits métalliques  hyper rapides qui normalement privent de sommeil en continu. Sauf cas d’évanouissement, comme cela avait été le cas ensuite  .


Pour ce qui suit, les parties colorées en rouge correspondent à des activités électriques brusques du cerveau et  traduites ensuite en diverses informations , dont l’emplacement de l’activité électrique  produite  ( image et valeurs au niveau des électrodes)

N°1
et

N°2
et

N°3
et

N°4
et

N°5
et

N°6
et









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.