samedi 25 février 2017

Les armes de la confusion - fuite du calcium et champs électromagnétiques


De nombreuses cibles bombardées jour et nuit de signaux  micro-ondes vers la tête et le cerveau  font état d’une dramatique incapacité à mémoriser  quoi que ce soit, même les 2 premiers chiffres d’  un numéro de téléphone, voire à comprendre ce qu’elles lisent ou ce que raconte un interlocuteur.

La réaction logique des cibles  de ces matraquages de micro-ondes sera l'isolement qui 
-  protège du regard stupéfait et incrédule  de l’entourage , 
-  évite les épreuves insurmontables de l’explication introuvable, 
-  camoufle une fatigue incommensurable  sans cause visible,  et 
-  permet une forme de survie végétative en croyant à un retour à mieux ou  à moins pire . 

Ce qui suit est un texte de TIM RIFAT, en traduction libre et  qui explique succinctement  une des  causes de la confusion mentale induite, pour   des cibles de harcèlement électronique , et qui est une des conséquences du bombardement par micro-ondes liées à des ELF .

Cet extrait vient du magazine NEXUS 1996
Extracted from Nexus Magazine
Volume 3, #6 (Oct-Nov 1996)
from
NexusMagazine Website


La fonction du calcium   dans le cerveau est explicitée par ceci :

"Pour effectuer toute sorte de fonction, le cerveau a besoin de beaucoup de neurones dans différentes parties, communiquant les unes avec les autres. Elles y parviennent en envoyant des signaux électriques, provoquant un afflux d’ions de calcium dans les cellules actives."

extrait de 

Phénomène de fuite  de calcium induite par les champs électromagnétiques 

Le gouvernement des États-Unis a commencé à étudier contrôle mental  électronique à distance,  à la suite de travaux préliminaires portant sur les effets des rayonnements électromagnétiques sur le comportement humain. 

Il a été  montré que la stimulation du cerveau par micro-ondes avec des audiogrammes à très basses  fréquences (ELF) affecte le  fonctionnement  cérébral. C’est la méthode de base utilisée  aux US pour le contrôle mental à distance  . Cependant, le champ Electromagnétique qui entoure le corps  peut également être affecté par d'autres types d'irradiation comme les  champs électriques et  les champs magnétiques.

 Le Dr Ross Adey, ancien chercheur du  Centre de recherche sur le cerveau de l'Université de Californie du Sud et maintenant à l'École de médecine de l'Université Loma Linda, en Californie, a travaillé sur le tristement célèbre projet Pandora de la CIA. Ses recherches ont consisté à induire des modifications de comportement spécifiques par des moyens électromagnétiques, ainsi qu'à induire des phénomènes  d'efflux  (fuite) de calcium pour  interférer avec le fonctionnement du cerveau -  c’est ce qu'on appelle les
«armes de  la confusion». 
(Plus récemment, le Dr Adey a  mis en garde contre les risques biologiques des émissions électromagnétiques des téléphones mobiles.) 

Dr Adey au cours de ses  recherches au Centre de recherche sur le  cerveau a montré l'existence d'une réaction biologique de ce dernier aux  radiations électro magnétiques .  Il  a été  constaté que cette réaction dépendait de la fréquence, de l'amplitude et de la dose du rayonnement des micro-ondes utilisées. 

Dans les années 1980, Dr Adey a effectué des expériences importantes  utilisant des ondes porteuses de micro-ondes modulées par  des ondes ELF pour modifier les réponses des tissus cérébraux. Il a ainsi  effectué des expériences avec du tissu cérébral de chat, montrant que la liaison des ions calcium  des neurones était affectée par des champs EM faibles. Ces champs étaient d'une fréquence et d'une amplitude semblables à des champs produits dans des corps de mammifères et détectés sur des électroencéphalographes (EEG). 

Dr Adey a démontré qu'un champ de 147 mégahertz (MHz), qui au niveau des tissus avait une intensité de 0,8 milliwatts par centimètre carré, avait  provoqué un efflux ou une fuite d'ions calcium à partir du tissu cérébral irradié. Cette réponse ne s'est produite que lorsque la modulation ELF de l'onde micro-onde porteuse avait  une amplitude modulée à 6-20 hertz (Hz). 

La stimulation maximale des neurones a eu lieu à 16 Hz, mais  sans incidence au-delà ou au-dessous de  cette  fréquence-intervalle .
Des micro-ondes d'une forme d'onde similaire ont été utilisées dans un établissement de recherche américain par CS Blackman, qui a travaillé sur une  théorie  qui a servi de  base pour des appareils électroniques de contrôle mental à distance et maintenant déployés dans le monde entier . Il avait remarqué  que la fuite de calcium  était la plus élevée  par irradiation de micro-ondes  à 0,75 milli watt par centimètre carré  

Dr Adey a répété les expériences de Blackman et a confirmé  ses remarques pour une  intensité  de micro-onde comprise entre 0,1 et 1,0 milliwatt par centimètre carré, en utilisant une fréquence  porteuse micro-ondes de 450 MHz modulée par une ELF de 16 Hz. Il a constaté que cet ensemble de paramètres EM avait causé le plus grand efflux de calcium dans les neurones. 
L’utilisation d’autres paramètres électro-magnétiques n’avait provoqué aucune réaction  .


En comparaison, un rayonnement de micro-ondes modulé par des  ELF dans la plage de 6 à 20 Hz, avec une intensité plusieurs fois inférieures à celle notée précédemment  avaient entrainé un abaissement des fuites de calcium. Il avait été noté également que la réaction du tissu neuronal du cerveau ,  à la fréquence  et à l’amplitude , était la même en cas de  stimulation ou  son contraire. 

 Il existait  une cohérence dans l'amplitude de la réponse, c'est-à-dire une augmentation de 10 à 15% de l'efflux d'ions calcium en utilisant les intensités les plus élevées, et une réduction identique en utilisant les intensités inférieures décrites ci-dessus.

Puisque les neurones sont affectés par les champs électromagnétiques, le manteau électromagnétique  autour de notre corps - et tout ce qui l’influence - affectera également le fonctionnement du cerveau.


Le mécanisme est dans le fait  que les micro-ondes modulées  par ELF peuvent affecter la fuite de  calcium dans les neurones, ce qui peut  entrainer des modifications du mode fonctionnement à court et à long terme des neurones  et avec un effet concomitant sur la mémoire.

EFFLUX = FUITE

En poussant le raisonnement au-delà de l'étude de Tim Rifat, on peut aussi craindre des morts de neurones par apoptose et  expliqué ainsi à http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-le-neurone/10-la-mort-des-neurones/

"La mort des neurones par apoptose, fréquente au cours du développement, survient également lorsque le neurone détecte une anomalie dans son propre fonctionnement et qu’il dispose d'un temps de survie suffisant pour mettre en place les mécanismes spécifiques de ce type de mort cellulaire. Par exemple, l'apoptose est déclenchée par des anomalies du métabolisme qui produisent l'accumulation de radicaux libres dans la cellule, ou par un excès de calcium intracellulaire dû à une déchirure de la membrane."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.