samedi 29 avril 2017

Tout schuss vers l'oreille droite

Image d'un conditionnement
Enfant réfugiée syrienne qui a confondu un téléobjectif avec un fusil


En allemand « schuss » désigne un tir ou un coup de feu . 
En ski ,  schuss désigne une descente tout droit et très vite.

Certains  signaux  qui me visent , et  qui visent de la même façon de  multiples autres cibles en France, sont générés  par des maniaques sadiques et en proximité . Ces signaux  sont aussi  appelés tirs d’énergie. 
Soigneusement programmés pour endommager le cerveau  et conditionner à la soumission , ce signaux   foncent   tout schuss ,  en fonction de leur nature , soit vers le lobe frontal , soit   vers l’ oreille qui semble les attirer : la droite. 


Pour cette nuit-là, j’avais choisi   de stationner  et dormir dans une rue qui ne sert qu’à ses riverains .
Le tapis de sol  de la voiture était recouvert  de plusieurs épaisseurs crissantes de couvertures de survie . 
Cela évite parfois  les champs électromagnétiques brûlants d’abord et venant bizarrement du dessous du véhicule ,  puis  paradoxalement le glaçage  des pieds  pendant  des nuits à 0°C ou pire. 

Et zut. Des pincements sur un nerf du pied droit  m’avaient obligée à  sortir ma check-list mentale .
- piqures  insistantes au talon  droit : fait 
- étincelles violentes sur les orteils  du pied droit : fait
Attention. Danger imminent .
Et schlack  , une sorte d’éclair fulgurant avait remonté la jambe et la colonne vertébrale pour s’enfiler dans le conduit de l’oreille droite. 
Comme si l’énergie  était d’abord  sortie du corps pour s’engouffrer  ensuite dans la cochlée. 
Touchée et écroulée, la dame. 
Et ça avait continué.



Peu de temps après, une voiture d’ inspecteur de victime touchée , était passée à toute allure.

Après plusieurs nuits de pieds glacés en voiture , j’avais opté pour une nuit au lit. Comme les autres, en appartement, mais avec le lit au milieu de la pièce. Un endroit où un voisin du dessus  ne met pas son TV , son ordinateur, sa console de jeu, ou son matériel de radio amateur.

Pourtant , de cet endroit ,  le corse sauvage  du A221  du dessus, à l’affût de son plaisir sadique  de malade,  avait canardé tout schuss vers ma tête empaquetée .
Des tirs d’une apparente précision millimétrique  vers le lobe frontal, avaient été suivis d'autres ,  vers la pauvre oreille droite.

Une image qui explicite le canardage  de fin de soirée du maniaque  du dessus ,  hier soir ,  se présente ainsi en détection. Et avec une belle régularité de densité de puissance (1,6 µW/m2) qui sent la programmation.


Les lignes intermédiaires sans tirs ont été supprimées, sauf une , à chaque fois.
En jaune : on trouve  les fréquences en GHz 


Des images de détection EEG faites au matin, ce jour,  cette fois, montrent l'énergie venant du dessus, pulsée/éclatée dans  l’oreille  droite  et le  cerveau comme  ceci :


et 2 minutes plus tard, avec un tir léger


et 3 minutes plus tard, par un autre tir


et une minute plus tard



et 4 minutes plus tard, par un nouveau tir


etc....




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.