mercredi 28 juin 2017

TIRS d'énergie par antennes-relais , ou ?


Pour une première partie de ma nuit , qui se trouvait être le petit matin du 27-6    j’avais essayé le parking juste après le péage. 
Et ça n’avait pas été tenable.  
En cause, deux causes, , une antenne –relais à moins de 800 m, et mon état de santé désastreux. 
Cet état est celui d’un  cerveau et  d’un système nerveux central déglingué  par des tirs de micro-ondes et autres,  faits en proximité   par des sadiques et psychopathes en bandes organisées :  DE CERTAINES, WALTI, FRENOVE, FOUQUET, ROUX, POITEVIN, SUTEAU, STEFANE….. et tous les autres , dont certains font du tourisme criminel. Ils viennent  en invité , chez des voisins d’une cible pour des exercices de tirs d’énergie  assistés par ordinateurs, dans le cerveau de l'innocent de l'autre côté du mur ou du sol.


Pour avoir la paix , en cette heure très matinale du 27  , il suffisait de foncer jusqu’à l’aire des Herbiers , et de s’y poser. J'étais seule côté VL,  et  donc loin de tout danger. 
En effet,  l’antenne- relais   des environs est à plus de 1500 m garantis par le compteur. Ce qui ’est une  quasi sécurité. Sauf quand….

Car, ce méga tir d’énergie là , suivi d'un second identique , et  reçu comme une brûlure au chalumeau ,  sur le sommet du crâne ne pouvait pas venir de nulle part…… et même s’il fallait l’équivalent d’une autre  antenne  dans la voiture pour expliquer,  et sa violence,  et son sens, qui était, une nouvelle fois, à contre-sens.


En effet, le sommet de mon crâne était dans la direction opposée à l’antenne
Comme à Pruillé le Chétif.  (article précédent) 
Et ça avait continué avec ceci, tout aussi bizarre.


S’il s’agit bien  de tirs d'antenne-relais ,  ce qui n’est pas une première *(1) fois  , il y a deux questions principales  à poser
  1. Le suivi et la connaissance du lieu où je me trouve 
  2. La qualité ou la fonction des manipulateurs des antennes.
Les deux hypothèses qui répondent à la première question sont faciles :
  • - Soit  la voiture permet un repérage par un système de type GPS ou autre
  • - Soit, JE permets ce repérage par un système qui peut relever de ce qui a été    
  •                  défini une fois  dans ces blogs, par « l’accroche «  et qui peut être  
  • - - soit une accroche de type radar (externe)                                                                
  • - - soit une accroche par un élément biologique  ou  le  cerveau (interne)
 Pour expliquer la volonté , mais surtout la possibilité de ces agressions caractéristiques d’antennes-relais  sans doute, mais pas forcément,  la deuxième question pourrait ici se suffire de deux noms de métiers évidents
  • - Employé d’un opérateur  de téléphonie et communication s'il s'agit d'antenne-relais
  • - Militaire pour les cas d'antennes-relais et  autres 

Et  il se trouve que le tir d’énergie  fait à Pruillé le Chétif ( article précédent)  utilisait des fréquences qui ne relevaient pas d’un opérateur de téléphonie .
Pour vérification , j’étais retournée  sur l’aire de Pruillé le Chétif. En proximité de l’antenne , et mon détecteur montrait ceci , soit le présence de fréquences qui ne sont pas celles des opérateurs de téléphonie : 





dimanche 18 juin 2017

(Probable) utilisation criminelle d'une antenne relais


Le 16 juin , j’avais quitté, plutôt épuisée, la jolie ville des   Sables d’Olonne ,  mais où sévit aussi un réseau criminel protégé par des représentants de l’Etat.
L’aire de repos de Pruillé le Chétif, dans le sens province-Paris , n’était pas un choix. Seulement une obligation  de sécurité. Conduire avec les paupières qui tombent est contre-indiqué.
  Malgré des voitures qui étaient venues à tour de rôle se coller au plus près de la mienne, je n’avais pas bougé . Dès que tout ce beau monde avait eu disparu définitivement ,  je m’ étais effondrée de sommeil  dans ma voiture.
Vers 22h 30 ++ j’avais été assommée par un méga tir d’énergie brûlant au sommet du crâne. Groggy. Le détecteur  immédiatement connecté donnait des fréquences de militaires ou de policiers ou de service de sécurité . Cel sont celles qui pénètrent le mieux. C’était incompréhensible. Il n’y avait rien, ni personne autour de moi. Et à l’arrière de la tête, se trouvait seulement une sorte de   vallon  .
La détection ci-dessous avait été faite , en mettant en marche le détecteur immédiatement après le tir . Les fréquences  incongrues encore détectables sont de 300 MHz à 600 MHz et correspondent éventuellement , et partiellement au système TETRA .


En cherchant un peu , j’avais découvert  une antenne-relais à l’avant  de mon véhicule et cachée par d’épaisses frondaisons  .
Pour ce schéma , l'échelle, n'est , bien sûr, pas respectée. Le croisillon sur l'oreiller indique la direction de la tête. 

Une explication possible et plausible  de ce méga tir s’était imposée : l’émetteur était l’antenne relais manipulée par des experts hostiles  . Facile,  puisque  j’étais seule sur l’aire de repos.  Un  tir d’énergie global  avait du  viser  ma voiture dont un élément avait servi de réfracteur pour répercuter l’énergie vers  le sommet du crâne. 

Le choix de cet élément  était  à faire entre l’antenne de toit , mais qui me semble trop courte , ou un « bidule »  dans/sous la voiture, éventuellement   fixé avec la complicité du concessionnaire Ford. 
Cela s’était  déjà pratiqué avec le concessionnaire Rover d’Angers et le concessionnaire Peugeot de Nogent le Rotrou ….. Ce dernier, honteux,  s’était enfermé dans les ouaouas pour ne pas répondre à mes questions .
Quand, il y a plusieurs mois,  j’avais voulu faire vérifier le circuit électronique de mon véhicule pour chercher un élément ajouté , le concessionnaire  Baudry-Ford m’ avait tout simplement  refusé ce service payant .

Pour vérification, il reste maintenant à trouver les différentes fréquences émises par cette antenne relais de Pruillé le Chétif. L'idéal serait d'apprendre si à l'heure indiquée , une manipulation a eu lieu sur cette antenne. 
Sinon,  et si l'antenne n'est pas en cause, cela indiquerait la présence d'un tireur caché . Ce qui semble peu vraisemblable.

samedi 10 juin 2017

Solidarité européenne


En signe de solidarité avec les victimes françaises  de harcèlement criminel global  et qui organisent un rassemblement à Paris le 17 juin 2017, 


les victimes polonaises de l'association STOPZET  ont décidé de se regrouper également à Varsovie , le même jour , et au même moment. 

Comme les victimes françaises à Paris , les victimes polonaises invitent médias et sympathisants  ou curieux, à venir nombreux les soutenir dans cette lutte contre un fléau encore méconnu et qui risque de toucher chacun, tout le monde et n'importe qui en Europe , et comme c'est déjà le cas aux Etats Unis .

mardi 6 juin 2017

Terrorisme de voisinage


Interrogée par une radio nationale  à propos de la récente  tuerie  du Borough Market de Londres, Madame Nathalie Goulet avait utilisé les mots « terrorisme de voisinage » pour caractériser une attaque faite avec des moyens ou objets du quotidien.
Madame Nathalie Goulet est sénatrice de l’Orne, vice-présidente de la Commission de Défense du Sénat.
Pour de nombreux français , individus ciblés par des tirs d’énergie dirigée à travers les murs  , l’alliance des mots « terrorisme » et « voisinage » recouvre une réalité différente.  
Le terrorisme  est l’usage de la violence contre des innocents.  Pour les individus  français ciblés par de l’énergie dirigée, cette violence est physique et également  mentale et répétée ad nauseam  pour induire la peur et entrainer la soumission et le silence.
Certains individus ciblés français , cherchant un sens à la barbarie et à la  cruauté dont ils sont victimes , se pensent aussi parfois comme des sortes d’objets vendus ou utilisés pour des profits .
Le voisinage  pour eux,  désigne une proximité physique :  celle  de voisins , souvent connus et même dénoncés par des plaintes, lesquelles sont  laissées sans réponse. 
Ces voisins protégés par quelques dominants sadiques,  utilisent  une technologie qui prétend leur assurer l’invisibilité et l’impunité, auxquelles s'ajoutent l'assurance de non-enquête. Ils ne sont pas kamikazes mais se conduisent  au contraire comme des fonctionnaires – pépères,  simulant une mission. 
 Les  technologies mises à leur disposition propulsent de l’énergie à travers les murs pour faire souffrir,  handicaper, mutiler la  cible sur laquelle ils s’acharnent et qu’ils ne ratent jamais.
Ici, le corse  de l’appartement au-dessus du mien, semble avoir une vue détaillée et précise de tout ce qui existe ou se passe chez moi. 
Ce peut être fait par une technologie à base de WiFi ou d’ondes millimétriques et qui piquent violemment la peau de cibles dont le système nerveux a été détraqué par la violence continue et prolongée , d’attaques par énergie dirigée.


Cet après-midi –là je lisais le journal avec une bouteille de jus d’orange à portée de main. Un des tirs ajusté du  corse  Stefane ( pas nini) ou d’un autre, et venant de l’étage supérieur,  avait fait sursauter, avec un « bang » magistral , le bouchon de la bouteille posée sur la table. 

De nombreux  tirs d’énergie faits sur l’évier de la cuisine, produisent des explosions du même type et auxquels on ne s’habitue pas vraiment. 


Pour la nuit suivante , j’avais déplié un lit de camp et organisé un amas de protections de tous types. Les hautes fréquences pulsées comme le montrent , une fois de plus, les tableaux étalés ci-après portaient  aussi des sons que rien ne peut arrêter et qui font souffrir le cerveau


1ers tirs

puis, par exemple



autres exemples



Au matin, le réveil peu naturel , et malgré la fatigue,   avait été obligé par ceci :


la date est au bas de l'écran à gauche


samedi 3 juin 2017

Les tirs du jour



Flyer de laproscrite.canalblog.com
Avant le jour, il y a  la veille.


Donc, la veille, en quittant la presqu’île de La Chaume, les suiveurs en voiture étaient vite devenus évidents . Comme souvent. 
Et  AX650YR avait été particulièrement  naïf ou suffisant.
Dans une crique , à plus de 23 h,  une  joyeuse soirée pique nique   de familles nombreuses   du camping proche, s’éternisait.
Une fois tous les débris de dîner  ramassés  par des balayages/ croisements de lampes torches, le calme s’était installé. Moi aussi. Allongée à  150° sur le siège Pax de ma voiture. 
Et soudain ceci m’avait soulevée , à l’intérieur de mon véhicule.


Puis ceci,  avait été ressenti  au niveau des reins et de la nuque..


Quelqu’un , à quelques mètres ,  sans doute,  semblait avoir  déclenché  un gadget fourré sous ma voiture ou sous le siège ou encore  branché sur les fils qui courent sous  le  véhicule,  pourtant  à l’arrêt depuis déjà  plus d’1/2 heure.

L'autre hypothèse reste un appel à satellite, avec déclenchement retour du gadget planqué à mon insu dans ma voiture. Who knows ? 
Le lendemain au retour dans l’appartement chez moi , j’avais à gérer des plaques rouges brûlantes apparues au dos des jambes. Je l’avais fait,  allongée sur mon lit, mais tête au pied.


Et ceci,  ci-dessus,  balancé avec la fougue habituelle   du cinglé corse  du A221 que ma présence obsède et que ma vie dérange,  mais (corse) que personne ne veut déranger, m’avait atteinte  au lobe frontal.

Je m’étais levée. Je titubais.