dimanche 18 juin 2017

(Probable) utilisation criminelle d'une antenne relais


Le 16 juin , j’avais quitté, plutôt épuisée, la jolie ville des   Sables d’Olonne ,  mais où sévit aussi un réseau criminel protégé par des représentants de l’Etat.
L’aire de repos de Pruillé le Chétif, dans le sens province-Paris , n’était pas un choix. Seulement une obligation  de sécurité. Conduire avec les paupières qui tombent est contre-indiqué.
  Malgré des voitures qui étaient venues à tour de rôle se coller au plus près de la mienne, je n’avais pas bougé . Dès que tout ce beau monde avait eu disparu définitivement ,  je m’ étais effondrée de sommeil  dans ma voiture.
Vers 22h 30 ++ j’avais été assommée par un méga tir d’énergie brûlant au sommet du crâne. Groggy. Le détecteur  immédiatement connecté donnait des fréquences de militaires ou de policiers ou de service de sécurité . Cel sont celles qui pénètrent le mieux. C’était incompréhensible. Il n’y avait rien, ni personne autour de moi. Et à l’arrière de la tête, se trouvait seulement une sorte de   vallon  .
La détection ci-dessous avait été faite , en mettant en marche le détecteur immédiatement après le tir . Les fréquences  incongrues encore détectables sont de 300 MHz à 600 MHz et correspondent éventuellement , et partiellement au système TETRA .


En cherchant un peu , j’avais découvert  une antenne-relais à l’avant  de mon véhicule et cachée par d’épaisses frondaisons  .
Pour ce schéma , l'échelle, n'est , bien sûr, pas respectée. Le croisillon sur l'oreiller indique la direction de la tête. 

Une explication possible et plausible  de ce méga tir s’était imposée : l’émetteur était l’antenne relais manipulée par des experts hostiles  . Facile,  puisque  j’étais seule sur l’aire de repos.  Un  tir d’énergie global  avait du  viser  ma voiture dont un élément avait servi de réfracteur pour répercuter l’énergie vers  le sommet du crâne. 

Le choix de cet élément  était  à faire entre l’antenne de toit , mais qui me semble trop courte , ou un « bidule »  dans/sous la voiture, éventuellement   fixé avec la complicité du concessionnaire Ford. 
Cela s’était  déjà pratiqué avec le concessionnaire Rover d’Angers et le concessionnaire Peugeot de Nogent le Rotrou ….. Ce dernier, honteux,  s’était enfermé dans les ouaouas pour ne pas répondre à mes questions .
Quand, il y a plusieurs mois,  j’avais voulu faire vérifier le circuit électronique de mon véhicule pour chercher un élément ajouté , le concessionnaire  Baudry-Ford m’ avait tout simplement  refusé ce service payant .

Pour vérification, il reste maintenant à trouver les différentes fréquences émises par cette antenne relais de Pruillé le Chétif. L'idéal serait d'apprendre si à l'heure indiquée , une manipulation a eu lieu sur cette antenne. 
Sinon,  et si l'antenne n'est pas en cause, cela indiquerait la présence d'un tireur caché . Ce qui semble peu vraisemblable.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.