jeudi 23 novembre 2017

Activité cérébrale et micro-ondes pulsées




Tombée d’épuisement très tôt  le  21-11  ,  après une nuit précédente chaotique , je n’ai aucun souvenir d’une activité cérébrale intense entre 22H13 et 22H25  ,     comme celle que présente cette courte vidéo. 

Mais on lit  dans des manuels de neurosciences , qu’au stade 2 du sommeil, on peut voir apparaître  dans le cerveau ,  des pics d’activité Bêta et des formes d’ondes complexes. Ces ondes Bêta peuvent apparaître aussi lors du sommeil paradoxal associé aux rêves




Cette vidéo montre des ondes cérébrales  plutôt régulières  de type Bêta ,mais soudain perturbées par   une déflagration électrique et  qui a  fait  subitement régresser le cerveau dans la gamme des ondes Delta et Thêta.
Le rythme Bêta, est généralement représenté graphiquement ainsi : 



Ce rythme Bêta  est décrit comme suit,  , dans le manuel de Monica Baciu, intitulé Bases des neurosciences : 



En essayant, le lendemain ,   de trouver une correspondance entre un phénomène extérieur d’ondes pulsées  et la déflagration de 22H21 , on trouve ceci ci-dessous  enregistré par un détecteur qui fonctionnait en continu: 



Il s’agirait donc  pour expliquer cette déflagration dans le cerveau , et même si la densité de puissance semble minime, de micro-ondes pulsées à l’intérieur d’ un appartement sans box WiFi et dans une résidence vidée de  ses autres résidents proches. On peut également penser que  les box WiFi  de ces voisins absents , ne devraient n’être qu’en veille.  Au pire.

C’est ce qui pourrait amener à considérer comme cause de cette déflagration dans le cerveau à 22H21  , cette fois et comme parfois , l’utilisation du réseau électrique,  détourné volontairement et mal-intentionnellement,  de sa fonction principale .

Ici, 2,5 GHz  est la fréquence porteuse . C’est donc la partie du signal qui propulse et supporte les autres données  s’il en est, vers le récepteur qu’est le cerveau destinataire voulu ou fortuit. On dit  en général d’une fréquence porteuse , que c’est sa modulation , amplitude ou phase , qui détermine le contenu du message . 


Les détails en images de ce processus de passage/propulsion  d’énergie dans le cerveau et de changement de rythme cérébral est  présenté à

dimanche 12 novembre 2017

Chocs dans le cerveau et privation de sommeil

FP1 est une électrode posée au niveau du lobe frontal
50 Hz correspond à la limite  presque supérieure de la bande GAMMA

De cette histoire, comme de certaines autres, on peut déduire que le harcèlement électronique  par chocs dans le cerveau  et quelques soient les moyens utilisés, est une pratique courante, et qui fait partie du harcèlement pratiqué contre des femmes surtout . 

Ces chocs dans le cerveau sont destinés à  ridiculiser la personne qui les raconte, l' épuiser et  la soumettre . Cette méthode de torture  est censée également servir de conditionnement . 
Chaque réaction de la personne ciblée  pour lutter contre la maltraitance qu'on lui inflige dans tous les domaines de sa vie , est suivie d' une augmentation de la torture par  chocs dans le cerveau et privation de sommeil . Ce qui entraine des difficultés croissantes à faire face au quotidien et à en régler les problèmes qui s'accumulent..



La harcèlement électronique avec chocs dans le cerveau ,  peut se mettre en place  à tous moments , dans tous endroits :  des immeubles, des hôtels et dans la rue  .


Cette pratique est  connue de  quasiment tous les mâles,  vieux ou jeunes  harceleurs pratiquants   , ce qui inclut  dans cette histoire aussi ,  des syndics et des résidants d’un immeuble ,  des employés d’hôtels,  des policiers  ou  gendarmes du coin. 

Pour complaire aux réseaux crapulo-criminels à l’origine de ce crime,  certains greffiers de justice, en France, escamotent les plaintes  directement liées à ce phénomène .

A une femme battue qui vient se plaindre au commissariat , pour la mettre en condition, un policier  répond qu’ « il y a plus grave que ça ».

Effectivement, aujourd'hui , par exemple on pourrait mentionner le viol de cette petite fille de 11 ans , déclarée "consentante" par un tribunal  français , et donc doublement condamnée.

A une femme victime du crime de harcèlement électronique, la réponse cette fois est  que « ça n’existe pas. »  qui se décline en  « jamais entendu parler  de ça » , énoncé avec une assurance de fonctionnaire d'Etat , très peu au service des victimes.

Le scandale de ce harcèlement criminel  caché et protégé ,  nécessite  d’être dénoncé et exposé par toutes celles et ceux qui en sont victimes tant qu’ils en ont encore la possibilité ou la force.. Le salut , s’il est possible viendra par l’activisme de  clavier, la multiplication des   témoignages , des vidéos et les manifestations . 

En  ces 2  dernières années de torture du cerveau, il avait été pratiqué 135 enregistrements EEG et qui montrent tous , des déflagrations électriques dans le cerveau au moment d’une souffrance ressentie ,  provoquée par une énergie venant de l’extérieur. Cette énergie attaque souvent, en plus, la gorge  et le haut de la cage thoracique 
Les chocs dans le cerveau liés à une souffrance et  en seulement 2 ans se comptent par milliers.
Comme les violations de domicile.

L’horreur du  harcèlement électronique tel que  vécu et décrit  dans son intensité implacable  dans plusieurs blogs successifs dure depuis plus de 10 ans. 

En ne retenant que les quelques jours précédents d’enregistrement EEG , on peut noter ceci: 
- 23-10-17 , pour 6 heures d’EEG ===> 202 chocs dans le cerveau
- 5-11-17 , pour 29 minutes d’EEG ====> 39 chocs dans le cerveau
- 5-11-17 , pour 2 H15 d’EEG ====> 95 chocs dans le cerveau
- 6-11-17 , pour 1 H 39  d’EEG =====> 23 chocs dans le cerveau 
- 6-11-17 pour 6 H  d’EEG dans ma voiture ====> 88 chocs dans le cerveau
- 7-11-17 , pour 1 H d’EEG ======> 35 chocs dans le cerveau
- 8-11-17 , pour 2 H 20 d’EEG =====> 86 chocs dans le cerveau 
- 11-11-17 , pour 40 minutes d’EEG=====> 41 chocs dans le cerveau
- 11-11-17 , pour 16 minutes d’EEG ====> 32 chocs dans le cerveau 
Un exemple des déflagrations produites, et montré sur une courte vidéo ,  se trouve sur le blog de laproscrite.canalblog.com


Ici, le 11-11-17 avait été une journée de  particulières violences,  par oisif local  sadique tout à la satisfaction de son plaisir à mes dépens. 
L’énergie pulsée  utilisée qui atteignait systématiquement la tête  provoquait un sifflement dans l’oreille. 
Une détection entre 20 Hz et 20 KHz , avec l’appareil bloqué sur « hold » avait montré ceci sur 20 Hz :




puis  comme cela au bout d’environ 1 heure



Ce 11-11-17  ,  un répit  avait été noté à l’heure de l’apéro et du diner du responsable de la torture à distance. 
Le préposé  local à la torture  et dont l’intensité est à façon, avait pris une pause.  Mais de quelques heures seulement . 




Image du cerveau











jeudi 9 novembre 2017

10Hz- cerveau et balise

L’hertz ou Hz est une unité de fréquence . La fréquence désigne une variation  ou oscillation qui se produit en  l’espace d’une seconde

On sait , depuis 1920 et l’invention de l’électroencéphalographie, par l’allemand Hans Berger, que le cerveau  à un rythme cérébral . . 

Ce rythme cérébral résulte de l’activité électrique d’une foultitude  de neurones . Il se traduit par une oscillation électromagnétique  dans une bande de fréquences donnée . 

Les ondes qui  résultent  de cette activité électrique sont de très faible amplitude . De l’ordre du microVolt pour les humains. 

Les rythmes cérébraux ont été répartis en  5 bandes de fréquences  : Delta , Thêta, Alpha, Bêta, Gamma (24Hz à 40 Hz)  . 


Ici 28,5 Hz , à 3h49. 27 du matin , le mardi 7-11-17, au niveau de l’électrode T6. J’étais alors allongée, dans ma voiture, dans la forêt. 



Deux de ces  5 rythmes cérébraux , Alpha et Bêta présentent même, pour les spécialistes , des subdivisions ainsi:



10Hz est donc , pour le cerveau, une onde du rythme Alpha  qui caractérise un état de conscience apaisé. Ce rythme est surtout enregistré dans les régions occipitales ( parties postérieures de la tête)
Voila pour ce qui concerne le 10 Hz privatif

recherche des box de l'environnement


Mais  10Hz est également ,  surtout depuis l’apparition du WiFi, des antennes relais et des  Live box(s) , une fréquence de communication extérieure au cerveau. 
En mode d’attente ou de veille  de la box , et  alors qu’aucune donnée n’est transmise, le signal de balise est activé  à intervalles  de quelques minutes, sur une fréquence de 10 Hz. Comme ceci  :

les lignes intermédiaires ont été supprimées 


Comme il n’existe pas de  Live box dans mon appartement , il s’agirait donc de signaux  de box de voisins . 



Cette photo ( et malheureusement pas très claire) d’une vidéo  à charger ultérieurement  montre qu’au moment de l’enregistrement de la présence de 0,01µT sur le détecteur de droite, celui de gauche enregistre un changement de densité de puissance sur la fréquence 10 Hz. 

Comme il n’y avait aucun voisin présent  au moment  de cette recherche dans cet immeuble-résidence-secondaire  , on en déduit  donc que les box sont en veille .

On apprend  également que les signaux peuvent se cumuler ainsi :



Tout cela semblerait donc  habituel ou normal  à défaut d’acceptable .

Le hic, c’est que dans cet appartement , on peut aussi trouver ceci  et qui semble beaucoup moins normal.


et


L’enregistrement avait été fait après une nuit  précédente épouvantable de 103 chocs dans le cerveau  ( EEG) . 
Rentrant chez moi en fin d’après-midi, je m’étais crashée sur mon lit, détecteur allumé. Incapable d’en bouger pour essayer d’ utiliser un détecteur complémentaire donnant la gamme des fréquences  avec  la densité de puissance qui s’affichait . 

Cette kyrielle de 0,10 à 0,23 µT, pourrait, bien sûr ne pas être des 10 Hz.
Mais, cette fois encore,  les chocs dans le cerveau étaient   insupportables….. à rendre fou, comme la veille au soir 



Le 2ème hic est cet enregistrement ci-dessus,  fait dans la forêt  à plus de 500 m de toute habitation,  dans ma voiture, en pleine nuit . Normalement , aucune balise n'aurait du communiquer avec un émetteur. 
Ici encore, les ELF dont la densité de puissance est supérieure aux habituels 0,01  µT pourraient ne pas être des 10 Hz. 

Et sinon ,  on peut imaginer que le système électronique du véhicule  dont le GPS n’a jamais été initialisé ( par moi), ou un gadget de fréquence WiFi y communiquerait  et de façon extrêmement  bavarde , avec une balise .

Who knows ? 



Pour ceux qui pourraient avoir une histoire semblable à celle-ci, il convient de rappeler que les agressions du cerveau,  par propulsion d'énergie , peuvent venir aussi bien du dessus que du dessous, en appartement et en voiture... pour une meilleure zombification de la cible .


Pour mémoire, la plupart des français bénéficient d'un courant électrique de 220 V. 
Pour moi, c'est 235 V