mardi 15 avril 2014

Lettre à Mme Marisol TOURAINE, Ministre des Affaires Sociales

Tout d'abord, je tiens à préciser que ce type d'information,  comme ici, est TOUJOURS suivi de représailles sous forme de torture déléguée  supplémentaire,  par ceux qui se  conduisent en PROPRIETAIRES de ma VIE, de mon CORPS, de mon  CERVEAU et depuis déjà beaucoup trop longtemps.

Ministère des Affaires Sociales
14, avenue Duquesne
75350 PARIS 07 SP

Le 15 avril 2014
Objet  : Demande d'annulation de dossier



Madame la Ministre,

Par un premier courrier en date du 17 juin 2013, je vous avais informée d'une incarcération hospitalière arbitraire datant de  mai 2013.
Mon second courrier du 16 mars 2014 ,  avec pièces jointes, et explications, avait formulé une demande d'annulation de ce  faux dossier mentionné le 17 juin 2013.

Pour mémoire, le certificat initial de mon entrée aux urgences de l'Hôpital Européen Georges Pompidou, notait des hématomes à la tempe , après une chute dans la rue, et la proposition d'un scanner de précaution.
Dans l'attente de ce scanner , je dormais sur un brancard, quand un médecin Mr DELCHEV était venu me réveiller pour me pilonner de questions dont il n'écoutait pas les réponses, car il textotait sur son portable.
Il se trouve que ce Mr DELCHEV a fabriqué un dossier à partir d'éléments qu'il a inventés,  incluant  une mienne et fausse  relation avec des extra terrestres.
Cette utilisation des extra terrestres est un  subterfuge éculé et connu, qui signe en général  un certificat de complaisance ,  et que les  médecins suivants ont  tout naturellement entériné en le compliquant, par habitude.

En réponse à ma demande d'annulation de ce dossier faite  également  auprès de l'ordre des médecins , j'ai appris que Mr Delchev et les médécins suivants étaient  seuls  propriétaires ( dépositaires)  de  ce  faux dossier .

Ce dossier était  un déni  absolu de mes droits constitutionnels  à quitter un hôpital après l'examen souhaité  .
Il montre  une dérive incroyable au code de déontologie de  médecins sans scrupule qui fabriquent ce  qu'ils veulent accaparer  : un dossier, une vie, une réputation.
Cela les montre aussi   au service d'intérêts  autres que ceux des citoyens qui sont en face d'eux.

Par la présente , je renouvelle ma demande d'annulation de ce  dossier fabriqué sur la base de ruses et subterfuges aussi inadmissibles  que , semblerait-il , habituels pour infantiliser , humilier  ou éliminer des femmes qui déplaisent.

Dans l'espoir de votre réponse favorable , je vous prie d'agréer, Madame la Ministre, l'expression de ma respectueuse considération

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.