lundi 30 juin 2014

Voyage en détection d'ondes

De retour à Paris ,  après le  petit passage par la côte normande j'avais eu  l'arrière des jambes brûlé . de la cheville au mollet.
C'est , dans ce même endroit au 22 rue Ernest Renan,  que j'avais eu la plante des pieds brûlée.*

Dans cet endroit , à mon arrivée,  il existait par ailleurs une atmosphère bizarre qui provoquait des acouphènes  bruyants et épuisants .
N'en connaissant pas l'origine, j'avais à tout hasard entrepris une détection d'ultrasons.



 Ci-dessus de 200 KHz à 400 KHz


Ci-dessus entre 400 KHz et 600 KHz


Ci-dessus entre 800 KHz et 1000 KHz 

Comme le montre ces courts clips vidéos,  les valeurs mesurées  en nT ( nanoTesla) et présentées ici,  ne sont pas importantes. Mais il se trouve que des  détections diverses ,  faites à des moments différents les décèlent constamment avec des valeurs semblables entre 200 KHz et 1000 KHz.
Ce qui semble curieux  dans un immeuble et une rue,  seulement résidentiels.


Enfin une petite dernière détection d'ELF  présente  peut-être une particularité intéressante de régularité d'émission, inédite ou inattendue  pour cette sorte d'onde qui se disperse même si elle peut être concentrée  dans un lieu donné.



* http://lesharceleurs.wordpress.com/2013/11/20/quelques-photos-de brulures/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.