vendredi 17 février 2017

Lettre au Conseil de l'Europe (2012)

Dessin de CHAVAL
Homme pratiquement perdu s'il ne rêve pas 

Cette lettre a été retrouvée à l’occasion de mon grand ménage de départ. A l' époque  de cette lettre, la sensation la plus douloureuse faisait penser  à une torture mêlant électricité et micro-ondes. 

En 2012, j'avais déjà été largement et longtemps  "cuite" et abrutie  par des propulsions de micro-ondes et avec V2K en prime. Contrairement aux TIRS d'énergie, qui font horriblement souffrir, la cuisson par micro-ondes est indolore . Elle laisse abruti , incapable de penser,  de mémoriser, de comprendre et souvent  même de parler avec cohérence. 



Je souhaite porter à votre connaissance un phénomène de torture par l’électricité qui a commencé en mai 2012 et n’a pas cessé à ce jour.
Il s’agit de sortes de fulgurances douloureuses qui dans mon cas visent essentiellement la tête
Ce phénomène largement documenté sur internet,  semble résulter de malfaisance par utilisation de micro-ondes pulsées. Ce phénomène constitue une torture inhumaine par les douleurs qu’elle produit et la privation de sommeil qu’elle entraine
Il s’agit en plus d’un traitement dégradant et de deux manières. Il engendre une fatigue intense d’une part,  et avec un risque évident  de dégradation des facultés cérébrales . D’autre part, il met un être humain dans la dépendance totale des caprices sadiques de ceux  qui ont mis au point et utilisent cette technologie
Je précise ici,  qu’un neurologue de l’Hôpital Saint Joseph de Paris, interrogé sur ce problème a dit ne pas être intéressé  par ce problème inconnu de lui
Il existe pourtant quelques cas en France . Les victimes sont ainsi amenées à témoigner sur le net en attendant que quelqu’un prenne la mesure de l’horreur de cette torture et réagisse
Il semble bien que la Direction Générale des Droits Humains soit de nature à traiter ce grave problème 
Je vous  serais reconnaissante de porter l’information de cette forme de torture à la connaissance des personnes susceptibles de réagir et agir pour la faire cesser. J’apprécierais d’ être tenue informée des suites données à cette affaire


La réponse  du Conseil de l'Europe est intéressante, puisqu’elle utilise une information introuvable dans ma lettre de demande d'attention sur le phénomène de  TORTURE . Cette réponse mentionne une  requête que j’avais portée  auprès de la CEDH . 
Cette requête  à la CEDH contre l’Etat français , faisait état des manquements graves des représentants de cet Etat français , et qui avaient empêché  que des plaintes légitimes puissent être traitées normalement . 
Il n’y avait pas eu de traitement équitable de mes plaintes   au sens des articles  de la Convention des Droits Humains. Rien à voir , donc , avec la TORTURE  du harcèlement électronique .
Ma lettre au Conseil de l’Europe portait uniquement sur la torture du harcèlement électronique.
La réponse du  Conseil de l’Europe est complètement  sidérante.

Là encore, comme pour les lettres envoyées au Président Hollande, au (alors) Ministre de l'Intérieur Mr Valls, aux élus du peuple que sont les parlementaires et les maires, les mots TORTURE ou CRIME , n'ont pas fait soulever une paupière ou produit une quelconque indignation, ni  aucune réponse ou réaction.


Thank you for your letter of 1st September 2012 addressed to Mr Trevor Stevens Executive Secretary of the Committee  for the Prevention of Torture and Inhuman or Degrading Treatment or Punishment (CPT), and to Mr  Jan Klejssen  Director of Information Society and Action against Crime.  I reply as Head of the Directorate General  Human Rights and Rule ofLaw
I note that your letter concern proceedings in relation to applications that you made to the European Court of Human Rights in 2010 and 2012
I must inform you that the Secretariat of the Council of Europe is unable to comment on proceedings  before the Court which is an independent judicial Institution 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.