samedi 9 septembre 2017

Cuisson de femme à l'électricité


« Vous ne resterez pas «  avait claironné le joyeux diablotin-déménageur
« Si, Si « 
«  Vous ne resterez pas » avait-il répété, sûr de lui.

Et il en avait profité pour jouer du couteau. Apparemment c’était permis ou suggéré. Quelqu’un ou plusieurs  lui avait donné le mot de passe «  Personne à harceler, sans danger . Dégradations souhaitées».

Alors il avait fait éclater ce qu’il avait pu , avec son couteau de plongée porté à la ceinture, arrachant dans la foulée une plaque de contre plaqué qui maintenait un meuble en équilibre et jetant sur le sol des petites choses restées dans des tiroirs.
«  Je n’aime pas ça «  avait dit son collègue
«  Moi j’aime beaucoup » avait répondu le diablotin, qui n’avait pas oublié de jouer la comédie sirupeuse du service  de déménagement accompli, au moment du pourboire.

Alors, rester ou ne pas rester ?
Accepter de cuire ou refuser d’être cuite et torturée par les manigances de deux ou trois  jeunes ou vieux fous mal finis ,  de ce nouveau  voisinage ?
Même pas encore vraiment installée et la question se posait déjà.

Car, en l’état des champs électriques ambiants et qui ne venaient ni du ciel ni d’un appareil  lointain ,  il était impossible de rester plus de quelques heures  dans cet endroit . Le cerveau  semblait peser une tonne et la peau craquait de  partout de sa déshydratation.  C’était du à ceci   dans la chambre ( champs électriques  en volt/mètre)


A ceci dans la pièce de vie 


et même à cela dans la salle d’eau.



Quelque jours plutôt, il y avait eu un passage de l’électricien maison en très fin de journée , le vendredi. L’encadrement serré du technicien par  deux proprios en protection,  m’avait alors amusée. Sans plus. Et pourtant… tout cela sentait bien le brûlé.



Pour mémoire , les valeurs ci-dessus  sont celles de champs électriques  recommandés pour un habitat sain. On en est bien loin.



Une vérification complémentaire sur les prises de courant électrique à divers endroits de cet appartement donnait aussi ceci ci-dessus , au niveau de toutes les prises  testées : 237 volts . J’étais manifestement  survoltée, par quelqu’un.  

Pour comparaison, cette fois,  ce qui suit, montre une détection de  champs électriques (v/m),  faite dans une boutique de téléphonie , à une heure de moyenne  affluence, au dire de l’employé.



Et  alors que, par ailleurs,  la détection de champs électromagnétiques de cette même boutique  était ainsi :


quand  elle est majoritairement ainsi chez moi  quand les as du radar laser et du radar doppler , récupèrent de leur nuit .



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.