vendredi 15 juin 2018

IC et EHS - victimes de signaux et de CEM


Les personnes victimes de harcèlement électronique s’appellent entre elles des « IC = Individus Ciblés »

Le harcèlement électronique est criminel car il  vise à la destruction , même parfois seulement partielle,  d'un être humain, mais qui flingue tout le reste  : la destruction du  cerveau . 
Le harcèlement en réseau,  différent du harcèlement moral , a le même but .
Le harcèlement moral est un phénomène de destabilisation et de souffrance morale.  
Le harcèlement en réseau est un phénomène des destruction de la personnalité par des stratagèmes divers. Réduire le premier au second est gravissime de conséquences. 
 Le harcèlement moral est une composante très partielle  du premier. 

Les Electro Hypersensibles sont des EHS

Une des formes du harcèlement électronique  consiste à pulser de l’énergie à travers les murs . Cette énergie pulsée atteint souvent le cerveau et  toujours le système nerveux  central de la personne ciblée. 

De ce fait , et à cause des troubles multiples qui en découlent,  la personne ciblée présente  souvent des symptômes semblables à ceux des personnes électro hypersensibles (EHS),  victimes de leur environnement chargé en champs électromagnétiques de plus en plus prégnants. 

Et , en fait,  bien que  l’origine et les causes de l’état d’un IC et d’un EHS soient différentes , certains ressentis et certaines manifestations  physiques  sont identiques ( picotements, piqûres, brûlures, sensation d’écharde qui s’enfonce dans la peau * )  aux deux groupes ( IC et EHS) . 
Même plus, les analyses très poussées faites sur un IC, donneront  très vraisemblablement les mêmes résultats de laboratoire  que sur un EHS. 

Pour ceux qui sont victimes d’énergie pulsée  de proximité , il pourrait donc être important  de faire aussi valider leur état  de santé , avec les tests propres aux EHS,  tout en continuant leur recherche sur les causes de leur état , à faire  admettre et reconnaître par des preuves concordantes. 



Les deux associations  françaises qui regroupent les IC et les informations sur les symptômes déclarés de  leurs cas  personnels ,  seraient  sans doute de nature   à faire l’analyse nécessaire pour   déterminer   le  (ou les ) vraisemblable type d’énergie utilisé, permettre ainsi  d’orienter les détections , et rechercher le (ou les ) types d’appareils qui pourraient être, localement,  à l’origine de leur calvaire.



* Dans une salle d’attente  bien remplie d’un hôpital , presque toutes les personnes présentes consultaient leur portable . L’atmosphère était saturée de CEM et mon cerveau poreux, aussi. L’environnement de CEM   me faisait lourdement  somnoler.

Une nouvelle entrante s’était installée sur la chaise juste en face de moi et avait sorti  et utilisé son portable , comme les autres. Soudain, une très vive sensation d’aiguille qui s’enfonce dans le gros orteil m’avait fait sursauter. J’avais du quitter ma place assise, pour le couloir.


Et ça avait cessé après quelques secondes. Il semblerait qu’un nerf ( ou un méridien) ait fortement réagi à l’émission  brusque de CEM  du portable , dont l’émetteur /récepteur me visait ,  par  mégarde et par hasard. 



Une détection de CEM , la fois suivante, au même endroit, avec une salle bondée d’utilisateurs de portables , donnait  des CEM de plusieurs milliers de microWatts/m2 sur un spectre très large de fréquences . Comme dans le métro parisien. 

Cette sensation  douloureuse ( orteil)  est la conséquence d’un état induit (EHS) . Elle est différente des agressions  criminelles nocturnes  actuelles de type » radar «  ( ultrasons)  et qui sont , entre autres ( avec  micro-ondes + laser) , la cause de l’état induit, par atteinte du  système nerveux central (SNC ).



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.