mardi 12 novembre 2019

Smog électromagnétique VS énergie pulsée

La détection suivante a été faite, lors d’une visite à une dame âgée, dans sa maison de retraite.
l’antenne  de téléphonie proche de 200 m  est cachée dans le clocher de l’église. 

A mon arrivée  , cette amie se trouvait dans le salon commun des pensionnaires de l’étage . Et  la détection  de l’électro-pollution  ( smog électromagnétique) ambiante était  comme suit : 


Les colonnes coloriées en BLEU indiquent  la densité de puissance des champs électromagnétiques ( CEM) émis 
La ligne et la colonne coloriées en JAUNE indiquent les fréquences 

Puis , pour laisser les pensionnaires assoupies  dans leur fauteuil,  au calme, nous étions parties dans sa chambre. 
Dans cette pièce de 9m2 , la plus éloignée du clocher de l’église , on y trouvait deux téléphones DECT ( 1800 MHz = 1,8 GHz ) distants de 3 mètres, et installés par ses enfants prévenants. Au cas où…. . 

Et la détection dans cette pièce où cette dame âgée  se plaint d'avoir les idées tout embrouillées  ( brouillard cérébral ) était ainsi .... et surement depuis de nombreuses années :


Au bout de deux heures de parlotte dans cette pièce saturée de champs électromagnétiques,  ma vieille amie était  épuisée…. et moi aussi. CEM aidant. 


Ce qui est montré ci-après  est différent. Il s'agit d'énergie pulsée , dans une pièce  sans aucun   appareil électronique,  et dont la seule  fenêtre  était obstruée par 4 épaisseurs de feuilles de protection. Sachant par ailleurs que la  maison où se trouve cette pièce, n'avait , non plus,  aucun appareil électronique branché  et que la  dite maison est en plus distante d'une trentaine  de mètres des voisines.




Pourtant , et comme d'habitude,  ce soir du 11 novembre 2019 et peu de temps après l'extinction des lumières,  les éclatements dans la tête et  les sifflements dans l'oreille droite avaient commencé .
Et cette détection présentée , ici, dans son ensemble ( soir et matin) , montre bien l'anormalité de la situation que je subis . 
Comme c'est le cas de  beaucoup d'autres victimes de ce système coercitif qui manipule des signaux pour  se venger, ou  contrôler ,  épuiser et exterminer des êtres humains , sans bruit et en cachette.

A propos des bruits induits dans la tête par des signaux,   et dont bizarrement  la plupart des  médecins français   refusent même seulement l'évocation , on peut rappeler l'étude de J.A. ELDER et C.K.CHOU de 2003, qui précisait que le bruit entendu dépend de l'impulsion  d'un signal et non de la densité de puissance moyenne ( CEM) . 





et  pour  celui-ci , ci-dessous ...... il n'y avait pas eu de détection faite à l'heure de son déchiquetage  frénétique de la pelouse.



vendredi 25 octobre 2019

Sado-fachos à la Boissière - Le corse d'à côté


Le grand dadais qui m’avait harcelée le mercredi 23 octobre avec la voiture de son papa était le fils de mon propriétaire Monsieur AUDEBEAU . 
Ce harceleur  m’avait traquée sur 5 kilomètres avant de faire demi tour pour retourner violer ma  maison /location. L'entrée dans la maison se faisait actuellement par le garage. Cela supposait que le propriétaire ait gardé une copie de cette clé-là. AUSSI. 
Et son fiston pouvait violer ma maison en mon absence.
Peut-être avec son pépé Marais,  réputé à Chateaumur, vieil adepte du harcèlement de femme seule.

Le jeune lâche , qui participait  ainsi à cette infamie globale , transformait  ma situation de location en tromperie et escroquerie familiale ( sa famille)  
Le père empochait mon argent de loyer  , sans la contrepartie de  jouissance pleine, normale et entière du bien . Il  violait outrageusement  son contrat de location . 

Cette semaine, il y avait eu des violations le dimanche 20-10, et le mardi 22-10.

La violation de domicile du vendredi 25-10 semblait avoir duré plus de vingt minutes
Elle devait servir  à poser , dans les prises de courant ou ailleurs dans la maison , des éléments d’électricité ou d’électronique destinés à rendre la nuit  infernale en tous endroits, par déflagrations et éclatements sonores incessants et en tous endroits.

D’expérience, les vendredis soirs,   sont  tout particulièrement des moments de  violence et où ni la maison ni la voiture n’est supportable . Cela culmine avec des rassemblements sadiques festifs  anti-femme  , de sado-fachos cachés dans leurs véhicules et protégés par leur vitesse. .

Et vers 19h15 , ce même vendredi 25-10  le corse d’à-côté ou un autre  zigoto de la maison derrière   la mienne, s’était introduit dans ma cour pour plaquer un mouchard ou l’équivalent dans ma voiture. 

Le corse-d’à-côté est le  riche locataire d’une maison d’habitat social. L’accès à ces maisons tout confort , convenablement isolées et bien entretenues,  est soumis à un plafond de revenus. Pour ne pas le dépasser tout en faisant fortune , il faut des revenus cachés. Un contrat transmis de corse à corse , fait partie de ces possibilités.

Depuis mon installation dans cette maison, le corse-d’à-côté , se conduisait en traitre et gougnafier  , arrachant ici,  cassant la-bàs , à la manière furtive des harceleurs de partout.

Naturellement avec le mouchard collé sous mon véhicule,  ce 25-10 , mon départ était repéré et attendu . Le premier  harceleur en lisse avait été QA 878 ZR . Juste après le premier  virage.
Lors de  mon premier arrêt , des caravanes de  4 à 5 voitures  avaient  foncé dans  des   allers retours  intrépides , en activant leur téléphone ,  et l' appli qui déclenche les signaux, ou tout autre appareil qui fait de même.  

Parmi les sado-fachos lâches  du coin  et qui martyrisent une femme seule et inconnue, le corse-d’à-côté est sans  doute le seul à être payé. 



Les autres  participants  l'ignorent  sans doute . 
Ils se contentent  de jouir   de leur violence,  si par hasard ils sont seulement capables de l’envisager. 
Pour eux « ma » souffrance se résume  sans doute à suivre une information GPS et à appuyer sur une touche 150 à 200 mètres avant  l’emplacement  annoncé de ma voiture   .  Mais ce signal envoyé au mouchard déclenche une déflagration qui fait sursauter le cerveau et  y provoque des éclatements sonores  douloureux . Toute chose invisible, incolore et inodore.

Ces nazillons locaux  recrutés par copinage pour un rodéo nocturne de souffrance infligée volontairement  et sans répit  jusqu’à plus de deux heures du matin, pourraient aussi  être récompensés par des barrettes en échange de   leur essence gaspillée. 


Lors de mes changements de place  en voiture , le corse-d’à-côté avait rappliqué illico mais avec la voiture de sa copine, moins connotée « banditisme"  que son immatriculation 2A


Le retour dans la maison à plus de deux heures du matin avait été à l’avenant . 
Aucun endroit, aucun matériau,   ne permettait de protection ou de repos  . Les signaux pulsés portaient des basses fréquences et qui traversaient tout . Même et surtout le cerveau.


Le criminel qui confond ma location et ma cour,  avec ses dépendances,  était passé en vitesse ce samedi matin, enlever son mouchard.



RAPPEL SUR  LA CRIMINALITE PAR LES CANALISATIONS ÉLECTRIQUES 

Ce qui suit est une traduction rapide et libre, d’un article d’un site commercial américain qui vend du matériel pour protéger du  harcèlement électronique. Toute erreur  de traduction peut être notée en commentaire. 
Ce site explique  aussi, comment , souvent ou parfois , sont fabriquées certains situations malveillantes pour faire perdre la raison à des cibles . 
Ce passage était à la suite d’un article expliquant l’usage d’ un détecteur par triangulation :


TEXTE :

Vous pouvez être victime de surveillance et de harcèlement électronique par l’introduction de signaux divers injectés dans les conduits d’un bâtiment ou d’un véhicule .

Les lignes électriques, le lignes de téléphone, les conduits métalliques, les structures en métal sont disséminés partout autour de nous et peuvent être utilisés pour y connecter des appareils de surveillance électronique d’attaques de type électronique . Ces connexions peuvent être faites sur place ou même à l’extérieur du bâtiment. Tous ces conducteurs potentiels sont omniprésents et sont d’excellents véhicules pour des attaques électroniques diverses

A ces conducteurs potentiels sur lesquels on peut fixer toutes sortes d’appareils de nuisance, il faut ajouter les signaux produits par multiplexage , soit des dizaines ou des centaines de signaux , actifs contre des cibles de jour comme de nuit et quelque soit la pièce où se trouve la cible.

Votre maison, votre appartement ou votre bureau contient ainsi plusieurs réseaux qui propagent d’importants signaux en relation avec des réseaux d’antennes.

Tout le câblage et la tuyauterie d’un immeuble , d’un appartement, d’un bureau peuvent ainsi être détournés pour servir au harcèlement électronique, à la surveillance électronique, au contrôle mental, même si les compteurs ou connections sont « off ».

Ceci n’ est pas nouveau. Les lignes électriques et les lignes de téléphone ont été utilisées ainsi pour des transferts de données pendant des décennies

En outre, parce que les lignes électriques , le câblage téléphonique et l’ensemble de la tuyauterie dans une maison et une entreprise ne sont en général pas blindés , ils sont accessibles et utilisables comme de puissantes antennes radio de réception et d’émission . Il peuvent ainsi permettre des communications à travers des implants, du matériel positionné à proximité dans une voiture, des antennes relais ou des centres de contrôles situés à quelques centaines de kilomètres, ou des satellites . Ces communications peuvent servir à harceler. Ce harcèlement électronique est destiné à contrôler et pourrir la vie des cibles.

A titre d’exemple, il faut savoir que les signaux peuvent être transmis sans fil,  à distance, dans ces cas-là l’accès physique au réseau des conduits et des canalisations n’est pas nécessaire. Parce que ces réseaux ne sont pas blindés,  les signaux entrants ou sortants peuvent être produits par couplage inductif . Il s’agit-là d’une technologie ancienne.
Les attaques par signaux de micro-ondes peuvent être réfléchis par des objets métalliques sans prise de terre ou mal isolés.

Tous ces divers appareils de harcèlement électronique peuvent avoir des apparences multiples et être cachés facilement n’importe où à l’intérieur ou à l’extérieur d’un immeuble. Ils sont difficiles à trouver sauf à tout démolir.Ils peuvent très bien avoir été dissimulés dans un poste de radio, un ordinateur, téléphone, ou tout autre appareil électronique . Ils peuvent être opérationnels, même quand l’appareil n’est pas alluméIls peuvent être dissimulés dans une prise de courant, un mur, un plafond, un grenier , une voiture, ou à l’extérieur du bâtiment.

Certains de ces appareils nuisibles sont des appareils RF , mais pas tous. Ceux qui ne le sont pas, ne peuvent donc pas être détectés par une recherche faite pour les appareils sans fil. 

Généralement, les appareils qui émettent des rafales aléatoires et avant le lever du jour sont aussi très difficiles à détecter. La détection est également impossible quand les criminels se méfient d’un balayage de reconnaissance et éteignent ces appareils.

Pour résumer, les téléphones et tout câblage ou canalisation peuvent être facilement utilisés en cachette,  et  exploités pour servir de circuit et de base à un couplage inductif , et à des techniques de réflexion, permettant une surveillance dans et hors de vos murs.

Pour comprendre la frustration liée à ce phénomène , il faut voir ou revoir le film de Gene Hackman,  « The conversation » qui date des années 70.

Les signaux qui utilisent les conduits divers d’un immeuble sont en général 5 fois plus élevés que la fréquence standard 50 Hz ou 60 Hz, ou 3200 Hz pour le téléphone.

La bande passante utilisable de nombreuses lignes électriques et téléphoniques dépasse 2 MHz pour les boucles jusqu’à environ 6.000 pieds (1828 m) et est  encore plus élevée pour des boucles beaucoup plus courtes et couramment utilisées pour la surveillance électronique, le contrôle mental, et les attaques électroniques .

Les tuyauteries en métal, clôtures, et autres structures en métal,  peuvent porter des signaux avec des plus hautes fréquences que ne le font les lignes de téléphone ou les lignes électriques.
Sur la plupart des lignes porteuses d’électricité ou de téléphonie, non blindés, les signaux sont inférieurs à 200 KHz.

On peut charger ces divers conducteurs non blindés , et non prévus pour cela, de signaux multiplexes et en bande haute, et cela risque de provoquer des surcharges et des fuites, ainsi que des bruits étranges en provenance du plafond ou des murs, et ce,  de façons aléatoires mais directionnelles.

Le bruit sera , par exemple , entendu à un endroit ou dans une position mais pas dans une autre. Le bruit sera entendu à certains moments , mais pas à d’autres, ou dans certaines conditions de température ambiante ou d’humidité. Ce bruit pourra être entendu dans presque tout le bâtiment et sera assez semblable à celui d’une vibration,  d’un bourdonnement,  comme celui d’un vieux transformateur sur le retour.

Ces vibrations et bourdonnements peuvent se faire dans les bandes passantes des infrasons ou des ultrasons quand le mélange des signaux permet une augmentation ou une perte des composants des fréquences.

Ces sons étranges peuvent ressembler à ceux d’un moteur au loin, de voix lointaines,  de chuchotements, de marmonnements, de voix de l’au-delà, de voix aiguës , de voix graves, de bavardages, de musique, de cris d’animaux, de sifflements, d’échos, de tonalités pulsées,
de martèlements, d’éclatements, de claquements de doigt, de sons synthétiques, de sons métalliques, de soufflements, de sons de thérémine (?) etc…. et ceci se passe surtout quand des mélanges en temps réel de signaux complexes sont transformés par une démodulation partielle ou un multi mixage en bande haute.

Ces bruits étranges peuvent rendre fous.


Si vous entendez des bruits , des sons, des voix ou même des signaux numériques … en provenance de vos murs, plafonds ou appareils , pendant que vous êtes au téléphone, vous aurez du mal à imaginer ce que c’est.

Par ailleurs, des fréquences élevées ajoutées sur les câblages peuvent affecter le fonctionnement des moteurs asynchrones (en particulier les moteurs communs aux réfrigérateurs, congélateurs et climatiseurs compresseurs), et entrainer un ronronnement du moteur , voire le détruire.
Parce que la vitesse du moteur asynchrone est proportionnelle à la fréquence de sa source d’alimentation, plusieurs fréquences ajoutées peuvent le détraquer . Cela peut provoquer des variations d’intensité et des clignotements.

Des hautes fréquences modulées sur les lignes de téléphone, peuvent provoquer un dysfonctionnement des appareils de téléphonie , et des ordinateurs ( perte de liaison ou de synchronisation du haut débit, ralentissement du débit, parasites etc…)
On trouve ensuite une offre commerciale de 4 appareils pour faire face à diverses situations expliquées.

jeudi 12 septembre 2019

Criminalité misogyne en bande organisée à La Boissière


La criminalité consiste à infliger des souffrances au cerveau .
Ici, cette souffrance n’est pas une souffrance du corps qu’enregistre le cerveau.
C’est une souffrance à l’intérieur du cerveau, de l’organe cerveau. Ce fait  a été longtemps nié par les spécialistes et reconnu seulement récemment. Cette barbarie   incroyable est difficile à imaginer dans  toute son horreur par tous ceux qui n’en ont pas encore été victimes. 
Dans bien des cas ces souffrances sont sans preuve parce que les auteurs de cette forme de torture changent de matériel  et donc de caractéristiques de signaux . Ils varient aussi , avec des complicités de  techniciens ou de voisinage,  la  provenance des signaux pour déboussoler leurs cibles  déjà épuisées par la privation de sommeil et les dégâts occasionnés par les incessantes déflagrations électriques générées par les pulsations de signaux.

Sur ces tracés d’EEG,  présentés en accéléré à cause du format exigé par la plate-forme du blog, les amas de lignes vertes correspondent aux souffrances du cerveau liées aux chocs provoqués à l’intérieur de la boite crânienne par les signaux pulsés. 

Ce phénomène est explicité, d’une autre façon, à https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/09/13/criminalite-misogyne-deux-tirs-denergie/
Le terme misogyne a été accolé à criminalité , parce que depuis longtemps , mon ciblage  a été confié  plutôt à des mâles   et qui viennent pérorer avec un autoritarisme caricatural. 





11-9-19

11-12-9-2019

Le propriétaire de l’endroit avait l’air normal ,  cool . Sa maison était derrière la mienne et il était censé  y être très peu souvent. Hyper-occupé par son travail et sa vie. 
Ça m’allait. 
Il n’avait , d’abord,  pas fait de contrat de bail  de location , comme si je n’allais pas durer.
Ça m’allait moins. 
Son fils avait réparé …. ce point, seulement.

Le  beau-père du proprio  est  un breton  qui se fait appelé JEAN, et alors que son prénom sur internet est Jean-Claude. Pas grave. Ça le fait rire de dire qu’il s’appelle Jean Marais.
La première fois que je l’avais vu entrer dans « ma » maison  c’était pour   faire une mini-réparation en lieu et place  de son gendre. La surprise ,  faite par cet apparent joyeux drille breton  , avait consisté à mettre  un stylo et une clé USB dans mon sac ,  oublié à portée de sa main. 
Avant de venir, il avait  donc prévu et préparé un acte de harcèlement en bande organisée.
Finalement….plutôt vieux schnock et  vicelard,  que joyeux drille . 

Quand j’avais changé la serrure , il avait déboulé , venant  aussi sec.  de chez son gendre  où il passe son temps . Accès chez moi refusé. 

Alors, c'est finalement le corse d’à côté,  qui était venu faire la vérification du nom de ma nouvelle serrure.  
Pour approvisionner les violeurs de domicile en copies de clés , il avait juste à contacter une  centrale de corses . 




Un midi (17-8-19) , assise à ma table , devant mon ordinateur,  j’avais reçu un tir d’énergie dans le dos . Il m’avait traversée en brûlant  l’abdomen. Et un second tir quasi immédiat m’avait éjectée de ma chaise. Souffle coupé.
Ce genre de tir directionnel donnait cet espace  ci-dessus ( photo) comme origine.

Assez rapidement, ma situation normale ( au début) de locataire avait dégénéré, peut-être  à cause d’éléments électroniques  introduits pendant les  déjà nombreuses violations de domicile  de voisins , et mis en résonance pendant la nuit. 
Cela s’ajoutait à des tirs  d’énergie dirigée d’origines diverses  et qui , maintenant,  présentaient des similitudes ,  détections effectuées à l'appui , avec celles faites  chez Y. Jeanot, le proprio précédent .



Le hic …. c’est que ces tirs détectés, ici,  par une antenne directionnelle venaient , la nuit dernière,  de la maison de mon proprio, le gendre du breton harceleur. Celui que je croyais cool et débordé par  son travail et ses soucis personnels.

A cela il faut ajouter que  l’électricité de cette maison  présente la même particularité que celle de Y. Jeanot. Une fois le compteur coupé, il est impossible de le remettre en fonction directement.





Et ce midi, c’est un zozo vicelard hargneux  , avec un système tetra  ( talkie walkie à 800 MHz) , qui a dézingué cette petite lampe solaire . La trajectoire  du plastique cassé et de la pile qui a roulé, montre que le coup porté  venait
- soit de la maison du propriétaire Mr Audebeau.
- soit d'un coup de pied par un voisin qui s'était introduit dans ma cour

Dans ce cas, l'individu était passé derrière ma maison pour un coup de pied de casseur. De toutes façons, l'un ou l'autre , avait pour cela pris connaissance de mon occupation , loin de cette partie de la cour.
La toute petite chose en haut à droite de l'image , est la  pile du système .

La criminalité des misogynes de voisinage en bande organisée par énergie dirigée :
- prive de sommeil et de vie normale 
- provoque des souffrances ,  des malaises  et des maladies  »
- détruit les capacités cognitives et provoque un vieillissement accéléré.

Elle est destinée à soumettre et pousser au suicide.
Parce que ces hommes  en bande organisée se croient  les propriétaires de la vie d’une femme . Comme  dans tous les  cas de féminicides du monde.

En essayant, comme peuvent le faire  très souvent les cibles,   de trouver ce qui avait motivé d’apparentes représailles de détraqués commandités , et  qui avait déchainé  cette violence d'apparents  misogynes disponibles sans condition , je n’avais trouvé qu’un mail, disant à une juriste d’ORANGE, que j’allais continuer une procédure contre ORANGE .
Ici, c'est ma habituelle analyse logique en quête de sens ,  qui interprète.
Mais, rien du tout ou  n'importe quoi ferait tout aussi bien l'affaire .
L'interprétation en terme de représailles étant l'expression d'un esprit logique  mais totalement différent de la mentalité  des pervers et psychopathes  aux airs de messsieursdames lambda  commandités par un réseau , ou encore  en recherche de distractions faciles et d'un  réseau  artificiel  de copains basé sur la  haine .

samedi 31 août 2019

29 août 2019 à PARIS





Il existe  actuellement sur le site PACTS INTL, une lettre/réponse d'une élue de Richmond (CA) qui fait état de la crainte des TI ( individus ciblés) d'être attaqués par des armes à énergie dirigée  situées dans l'espace aérien. 

Cette crainte légitime et partagée par nombre d'élus à travers le monde, n'est cependant peut-être pas la préoccupation principale  de très nombreux TIs ( individus ciblés) par de l'énergie dirigée venant du ciel. 

Il existe un grand nombre de cas où le ciblage se fait par détournement  de l'énergie d'appareils dont la définition principale n'est  pas celle des armes
C'est le cas de  l'énergie manipulée et produite  de satellites , radars etc...  qui deviennent des armes par destination mais   ne relèvent pas, stricto sensu,  des conventions internationales que tentent de formuler certaines démocraties et qui concernent des armes conçues et fabriquées pour attaquer.

Il conviendrait  donc d'être prudent dans les formulations de revendications  de TIs pour ne pas se faire berner. 



29 août 2019 à TOKYO






29 août 2019 à LONDRES



mercredi 21 août 2019

jeudi 7 mars 2019

8 mars 2019 - Journée de lutte pour le droit de ne pas être torturée par des tirs d'énergie dirigée vers et dans le cerveau


extrait du blog : laproscrite.canalblog.com



nuit du 7 mars au 8 mars 2019



Le droit à ne pas être torturée,
Le droit de dire et dénoncer,
Le droit à l'intégrité physique,
Le droit à l'intégrité mentale , 
Le droit à une justice équitable,
Le droit à la dignité, 


CERVEAU







https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/10/09/privation-de-sommeil/

https://lezarceleurs.blogspot.com/2014/10/trains-dimpulsions.html 

PROTECTIONS et DÉTECTIONS
https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/07/11/hce-protections-et-detections/

https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/05/09/victimes-de-ciblage-de-countertruth/


https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/04/06/les-frequences-du-ciblage/


tirs-dans-le-cerveau-par-moyens.html

samedi 19 janvier 2019

Les tirs d'énergie dirigée dans le cerveau


Les tirs dans le cerveau n’ont pas cessé.

Ils sont concrétisés depuis plusieurs années  (2015 à 2019) , en images et indications de puissance ( uV) par les déflagrations électriques enregistrées par EEG. Un très grand nombre de ces déflagrations électriques  ont été  accompagnées de douleurs  intenses et fulgurantes  et qualifiées de violentes . 



La cadence  parfois affolante, et tout aussi épuisante,  de ces tirs dans le cerveau , se voit sur le tracé des EEG et par un tableau qui note le moment des déflagrations électriques 



L’achat d’un HOLTER ( EEG fonctionnant  sur batterie)  était destiné à prouver la véracité  de ce que je  décrivais et que je subis dans une indifférence criminelle des élus et fonctionnaires d’Etat . Ces responsables de notre sécurité au plus haut niveau de l’Etat,  ont pourtant été avertis du phénomène à de multiples reprises . 
Ces informations  transmises  , de torture sadique du cerveau ,  à nos dirigeants tout puissants, étaient toujours assorties d’une demande d’intervention pour   faire cesser  cette torture. Sans effet.

L’expression de ce phénomène de torture  du cerveau , par déflagrations électriques anarchiques  produites par énergie pulsée,   a été montrée par photos, schémas ou tracés EEG . Il se trouve sur  internet, par blogs interposés,  et à portée de tous .

liste des 27 derniers enregistrements EEG


Au cours des 41  derniers  mois écoulés , il y a eu 432 enregistrements EEG à des moments différents de la journée , de la soirée,  ou de la nuit. Ces enregistrements donnent tous la même indication d’un ciblage sadique et criminel du cerveau.

L’observation de cette situation  globale de ciblage, montre  quelques constantes qui pourraient être communes à diverses cibles de harcèlement électronique 

Tout d’abord, il semble qu’Il existerait,  une volonté de « couverture » du phénomène par des interventions locales , comme à Paris XV ou en Vendée, et qui fassent diversion.



Ici, par exemple, dans un village  calme de campagne, et  très peu de temps après mon arrivée dans ma nouvelle  maison,  à l’origine idéalement située dans un  endroit à l’abri de signaux de haute fréquence, un concentrateur ENEDIS a été installé en  extrême proximité, permettant ainsi une confusion possible quant à l’origine des  ( de mes) agressions.électroniques 

Cependant, avec un calfeutrage maximal, le processus  de ciblage   avec souffrance et épuisement du cerveau,  est à peu près le même  ici et ailleurs. 

Tout d’abord , il faut noter ce qui ressemble a une recherche  systématique du positionnement du corps  et ce,  avant  ciblage particulier , précis et fulgurant  de la boite crânienne . 
Cette recherche est ressentie,  au niveau surtout des pieds et des mains,  sous forme de piqûres plus ou moins aigües.

Ainsi, plusieurs couvertures de survie posées sur le lit, en plus du reste, n’empêchent pas des sensations de piqûres sous la plante des pieds, dans les paumes des mains , au bout des orteils, au bout des doigts , ainsi que des pincements sur les nerfs des chevilles, et qui indiquent une présence d’énergie indésirée.

Les agressions par énergie pulsée douloureuse  débutent très peu de temps  ( de 5’ à 15 ‘) après avoir pris la position allongée, ou après avoir éteint les lumières, et  ce, quelque soit l’heure de la soirée (lumière).
Il n'est pas exclu qu'il existe deux systèmes complémentaires simples et liés. L'un pour géo localiser. L'autre,  pour programmer le matraquage d'énergie au bon endroit , et provenant, peut-être,  d'une source et d'un moyen  différent.

Les agressions ne sont ressenties   ou subies , qu’en position allongée et plutôt  dans un état cérébral de  tentative de  relaxation ( empêchée)  .

Lorsque les agressions sont accompagnées de sifflements  ou de bruits  ( éclatements ou bruits de type métallique ) à l’intérieur de la boite crânienne , cela existe aussi bien avec les oreilles bouchées par des boules quies , qu’à l’intérieur  du côté où le  crâne  est fermement  maintenu plaqué contre un oreiller. ( donc partie osseuse non accessible directement à un tir)

Les détections de signaux  et CEM , concentrateur ENEDIS  mis à part, qui étaient souvent  facilement repérables jusqu’à récemment ( Paris, Vannes, Vendée)  ont changé . Ils  ne relèvent plus  maintenant ( sauf antennes du concentrateur) de la plage des fréquences  ( 300 MHz à 6000 MHz) de mon détecteur , au moment des tirs dans le cerveau. 

Les agressions des antennes du concentrateur ENEDIS , si et quand  violemment pulsées,  sont typiquement ressenties comme des boules de feu qui traversent le cerveau ( sensation de chalumeau) 

Dans cet endroit sans WiFi, il existe cependant , et depuis le début, à longueur de nuit ,  une très faible émission pulsée intermittente  sur la fréquence 2,5 GHz

Le 19-1-19


de Wil Raymakers






la  video  du 2-1-19 , encore trop longue , n'a pas pu être chargée -