vendredi 11 novembre 2016

Privation de sommeil par le son


La privation de sommeil par le son est le résultat de sons pulsés  soit vers les oreilles,  soit à l’intérieur de la boite crânienne ,   et ce , toutes les quelques minutes,  et de façon  sans doute programmée mais apparemment  aléatoire .
Ces sons sont en général  portés par des hautes fréquences qui visent le cerveau. 
Lorsqu’ils sont perçus par l’oreille , ils se situent dans la gamme de fréquences comprises  entre 20Hz et 20 KHz . 
Quand ils éclatent à l’intérieur de la boite crânienne il faut penser à des ultrasons et éventuellement   à l’utilisation d’un radar.
Les sons pulsés  d’un appartement à un autre peuvent l’être   en utilisant les canalisations électriques de l’immeuble , ainsi transformées en armes à énergie dirigée, par des dominos CPL. C’est ce qu’à mots  à peine couverts  le gestionnaire de biens CM-CIC Gestion Immobilière avait  ici suggéré .
Dans la situation présente, et comme dans beaucoup d’autres, il faut noter , par ailleurs , une certaine sophistication du matériel de programmation utilisé , puisque    capable de retrouver ma tête en tous endroits. Mais aussi , de savoir si et quand , le tir d’énergie  a atteint le cerveau ,  puisqu’en cas de protections ajoutées sur la tête , l’énergie émise forcit en conséquence.  
Cela indique une organisation criminelle bien dotée et peut-être même  en relation avec des fonctionnaires  véreux  qui détournent des  moyens et technologies de l’Etat pour aider les uns et les autres  à  assouvir  des  vengeances. 
Car sinon, comment comprendre l’amusement de la police et du maire de cette ville aussi,  face à une telle situation criminelle de torture par privation de sommeil  et  infligée  avec souffrances en continu ? 
C’est de nouveau ce qui s’est passé cette nuit du 11 au 12 novembre.
Affligée d’un  problème de santé du aux nuits précédentes  passées en voiture, j’avais  opté pour une douzaine d’heures  dans mon lit entre le 11 et 12 novembre . Ce sera une nuit blanche  et faite de douleurs dans le cerveau et  sans sommeil, grâce au corse protégé par les employés de l’Etat  de cette ville et  qui sévit dans l’appartement du dessus (A221)
Pour mémoire, c’est cet appartement A221 que j’avais visité et voulu louer.  Mais il m’avait été refusé  au dernier moment par le patron de l’agence des Présidents. La location de l’appartement A221 avait été « gelée » en attendant d’y planquer   le criminel sadique ordinaire  idéal : un corse, Denis Stefane, dont la photo se trouve sur sa page FB. 
La première partie de cette nuit-épreuve  indiquait des sons audibles . Une recherche de fréquences  entre 20Hz et 15 KHz avait donné ceci en nT ( nanoTesla)


J’avais alors entassé des épaisseurs sur la tête et les oreilles pour me protéger, et les sons s’étaient mis à éclater à l’intérieur de la boite crânienne.
Une recherche de fréquences entre 15KHz et 50 KHz avait montré ceci en PT ( PicoTesla)  : 


L’obsession et l’acharnement criminels montrés dans cette histoire avec des protagonistes connus et  dénoncés mais   protégés par des  représentants de l'Etat spécialistes de la sécurité ou de la loi,  font indéniablement penser à une criminalité marginale  d’Etat .
On trouve ici, le scénario classique de groupes criminels largement installés dans et au service d' une société secrète, dont les membres quand  criminels ou criminalisés  sont en rapport constant et soutenu avec des éléments de l'armée ou de services dérivés de l'armée et sans scrupule.
De Certaines, Frenove, Roux,  Poitevin, Leroy, Levystone, Wen Chuan , Bouget ........
criminels au-dessus des lois de cette République


Musée des automates - La Rochelle




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.